Archives mensuelles : novembre 2012

Au retour de voyage, les douaniers nous demandent toujours si on a visité une ferme à l’étranger, et si on prévoit le faire dans les jours à venir. Jusqu’à récemment, je croyais que c’était uniquement à cause des risques de propagation des maladies, mais j’ai commencé à soupçonner que c’était peut-être pour éviter qu’on se rende compte que les animaux n’émettent pas le même bruit d’un pays à l’autre. En effet, si on écoute attentivement, il paraît que le chien jappe différemment en japonais, sans parler du meuglement italien de la vache et du braiment de l’âne britannique[...]

Publié dans Animaux, Culture, Insolite, Langue | Laisser un commentaire

Qui aurait cru que le nombril, insignifiante cicatrice ombilicale, pût contenir une biodiversité insoupçonnée, voire une forêt tropicale microscopique ? Car une surprenante variété de bactéries y fourmillent bel et bien, qu’on le veuille ou non. C’est ce qu’ont découvert des chercheurs américains, dont l’étude a été publiée dans le journal scientifique Plos One. [...]

Publié dans Actualité, Corps humain, Insolite, Santé | 4 commentaires

Lorsque la pleine saison des fruits achève dans nos contrées nordiques, c’est le moment idéal pour découvrir des fruits exotiques, qui mettent de la couleur dans les étals, mais aussi dans nos assiettes ! Au delà des mangues, ananas et autres fruits de la passion bien connus, il existe une multitude de fruits exotiques. Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de quelques-uns d’entre eux à l’allure insolite. [...]

Publié dans Alimentation, Consommation | Laisser un commentaire

Écrire un roman sans aucune redite : voilà le défi qu’a choisi de relever G. Levesque, un romancier de la région québécoise de Charlevoix, qui publiait il y a quelques années Je ne le répéterai pas. Le résultat : un récit intriguant, mais surtout au vocabulaire extrêmement varié. Au point que, selon l’auteur, « une telle expérience de lecture génère un accroissement de l’activité cérébrale qui a comme effet bénéfique de décupler les capacités mémorielles. »
Eh ben. Et moi qui croyais que Georges Perec, avec son roman sans « e », La Disparition, avait exploré les limites du roman à contrainte, je dois admettre que là, je suis soufflée ! [...]

Publié dans Art, Communication, Culture, Insolite | 2 commentaires