Amour & Science : un cocktail explosif !

La Saint-Valentin est un moment tout désigné pour s’interroger sur les mécanismes de l’amour et du désir. On se plaît souvent à imaginer le coup de foudre comme la rencontre fulgurante de deux âmes perdues qui se cherchaient.  On doit pourtant se rendre à l’évidence : des phénomènes biologiques sont plus souvent qu’autrement responsables de nos émois !

Je vous propose un petit survol des découvertes scientifiques dans le domaine…

Les lois de l’attraction
De nombreux scientifiques se sont penchés sur la question de l’attirance sexuelle. Grâce à divers sondages et expériences, ils ont réussi à dégager quelques grandes lois régissant le choix d’un ou d’une partenaire.

La symétrie corporelle
De façon générale, les personnes symétriques sont considérées comme plus belles et en meilleure santé que les autres par les membres du sexe opposé. Signe d’un bon bagage génétique, de santé et de fertilité, la symétrie d’un partenaire permettrait ainsi d’assurer à notre descendance de meilleures chances de survie.

Le rapport taille-hanches
Avoir une taille significativement plus fine que les hanches, pour une femme, est perçu comme un signe d’aptitude à porter et donner la vie. Voilà pourquoi la morphologie « en sablier » est si désirable aux yeux des hommes…

La structure faciale
L’œstrogène et la testostérone se lisent littéralement sur le visage ! En effet, l’œstrogène rend le visage de la femme plus étroit (donnant ainsi l’impression d’avoir de plus grands yeux), alors que la testostérone est responsable des mâchoires carrées associées à la virilité. Puisque ces hormones ont un impact direct sur notre fertilité, il n’est pas étonnant qu’on privilégie les personnes chez qui ces signes sont marqués…

L’odeur corporelle
Inconsciemment, nous serions davantage attirés par l’odeur de personnes aux gènes légèrement différents des nôtres que par celle de personnes semblables ou très différentes génétiquement. Par ailleurs, dans un test à l’aveugle, la plupart des femmes trouveraient l’odeur d’hommes au corps symétrique plus attirante. Le rapport des femmes à l’odeur serait aussi modifié par d’autres facteurs, notamment la période du cycle menstruel dans laquelle elle se trouve.

Une question demeure : une fois le désir déclenché, comment parvenons-nous à séduire l’être convoité ?

Au royaume de la séduction, peu d’évolution !

Nicolas Guégen, docteur en psychologie, révèle ici les résultats de plusieurs études portant sur les techniques de séduction. Conclusion ? La raison et l’évolution des mentalités et des rôles homme-femme semblent avoir bien peu d’impact sur les méthodes de mise en valeur que nous utilisons. Nul ne voudra admettre recourir à des stratagèmes douteux pour conquérir l’objet de son désir, et pourtant !

Des comportements qui perdurent

Les femmes miseraient  davantage sur leur apparence afin de susciter le désir : coiffure, maquillage, bijoux, bronzage, etc. Elles auraient également tendance à flatter leur partenaire potentiel (en riant de ses blagues, par exemple) plutôt que de tenter de l’impressionner elles-mêmes par leur humour ou leurs connaissances.
Les hommes, quant à eux, mettraient de l’avant leurs habiletés et leurs performances en vantant leurs exploits sportifs, professionnels, financiers ou sexuels.

Et l’amour, dans tout ça ?

Certains scientifiques s’évertuent à découvrir LA molécule responsable du sentiment amoureux. Cependant, la plupart d’entre eux s’entendent pour dire que les mécanismes de l’amour sont trop subtils et complexes pour être limités uniquement à des phénomènes biologiques ou chimiques.
Ocytocine, vasopressine, endorphine… autant de tentatives d’explication de l’amour, mais aussi autant de façons de tuer le romantisme !
Nos expériences précédentes, nos rapports avec nos parents et avec notre entourage conditionnent également nos choix amoureux.

En cette période de la Saint-Valentin, je vous invite à profiter du peu de mystère qui subsiste, et à célébrer l’amour sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations.

Joyeuse Saint-Valentin !

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Biologie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Amour & Science : un cocktail explosif !

  1. Magic dit :

    Je ne crois pas que la science puisse expliquer un phénomène comme l’amour.

  2. Blaise Pascal dit :

    Je crois qu’il y a une grande part de science dans l’amour et ne crois pas du tout que ça enlève de la magie. Ce qui se produit corporellement et nous fait tomber en amour est en soit fascinant et magnifique. Luc Langevin a toujours prétendu que ça magie était rien d’autres que des trucs scientifiques, ça n’enlève rien à la magie de la chose et à notre épatement. Idem pour l’amour.

  3. Blaise Pascal dit :

    sa magie, pardon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet