Jardiner en ville, une idée qui porte fruits !

La superficie terrestre occupée de nos jours par l’agriculture et l’élevage équivaut à la taille de l’Amérique du Sud, et nous ne sommes « que » 6,8 milliards… considérant que d’ici 2050, la Terre comptera environ 9,5 milliards d’humains, dont environ 80 % vivront en zone urbaine, la question se pose : qui fera pousser les carottes ? Citadins, citadines, relevez vos manches : l’agriculture arrive en ville !

Les nouveaux jardins suspendus de Babylone

(c) Chris Jacobs

Le Dr Dickson D. Despommier, professeur de microbiologie et d’écologie à la retraite, conçoit que la solution à ce problème se trouve… juste au-dessus de nos têtes. Dans son livre Vertical Farming, il prône la construction de fermes verticales, hautes d’environ 200 mètres (30 à 40 étages), qui seraient érigées en plein centre-ville pour y produire de façon éco-énergétique de quoi nourrir la population locale. Il évalue par exemple que 150 fermes verticales suffiraient pour nourrir toute la population de New York.

En plus de diminuer la pollution de l’air liée au transport des aliments, ces vastes potagers intérieurs n’auraient besoin ni d’insecticide ni d’herbicide et permettraient d’obtenir jusqu’à quatre récoltes par année. Tous les prototypes imaginés visent par ailleurs un maximum d’efficacité dans l’utilisation des ressources précieuses que sont l’eau et la terre arable. Le projet envisagé à Dubaï va encore plus loin, en projetant d’utiliser principalement de l’eau de mer aux fins de son fonctionnement !

Le projet « Seawater Vertical Farm »

Mais ces fermes verticales sont-elles vraiment un remède miracle ? Certains se questionnent sur leur coût réel de construction, considérant entre autres le prix des terrains en ville. D’autres remarquent que la réhabilitation des terres consacrées à l’agriculture intensive n’est pas assurée par l’implantation de fermes urbaines. Quant à moi, je butte surtout sur le fait que ce type de méga-projet n’implique que peu la communauté locale, et maintient une séparation psychologique entre producteurs et consommateurs…

Culture en bac, jardins communautaires et autres solutions à l’échelle humaine

Qu’on soit enfant ou adulte, bêcher, désherber, arroser, bref participer à la production des fruits et légumes que l’on consomme, aide à prendre conscience de leur valeur réelle, de la chance qu’on a de pouvoir s’en mettre sous la dent.

En région urbaine, bien peu de gens ont accès à un lopin de terre suffisamment grand pour y aménager un potager. À l’occasion du Jour de la Terre, je vous invite à explorer quelques solutions alternatives pour se verdir le pouce. Jardins communautaires et jardins collectifs permettent par exemple de cultiver en ville et de se réapproprier des espaces bétonnés, tout en développant des liens entre voisins.

On peut aussi tout simplement mettre à profit sa terrasse et y faire pousser quelques fines herbes, tomates et laitues dans un bac hydroponique. Il est possible de se procurer ceux-ci auprès d’écocentres, mais pourquoi ne pas fabriquer le vôtre en suivant le guide de l’organisme Des jardins sur les toits ? Question d’être vraiment écolo, pensez aussi à installer un collecteur d’eau de pluie et un bac à compost : vous éviterez ainsi d’utiliser inutilement engrais chimiques et eau potable, pour le plus grand bien de votre famille… et de la Terre !

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Biologie, Consommation, Environnement, Journée mondiale, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Jardiner en ville, une idée qui porte fruits !

  1. Catherine dit :

    Le Dr Dickson D. Despommier avait un nom prédestiné… :-)

  2. Myriam dit :

    On parle aujourd’hui sur TreeHugger (en anglais seulement : P ) d’un projet plutôt éclaté dans la famille des fermes verticales : un complexe combinant habitation et espaces de culture, où chaque habitant a son rôle à jouer… intéressant!
    http://www.treehugger.com/files/2011/04/co-op-canyon-integrates-food-into-architecture.php?campaign=th_rss

  3. Ping : Les abeilles en voie de disparition? | Blogue Ikonet

  4. Ping : 7 milliards… ça veut dire quoi? - Blogue Ikonet | Blogue Ikonet

  5. Ping : Des insectes dans l’assiette | Blogue Ikonet

  6. Ping : Mosaïculture, créer des poèmes végétaux - Blogue Ikonet

  7. Ping : Le Croc du Loup » Blog Archive » De type gratte-ciel, la ferme verticale s’invite bientôt en ville !

Répondre à Myriam Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet