Les JO, symbole de paix et de diversité

Dans quelques jours (le 27 juillet 2012) débuteront les 30e Jeux olympiques d’été modernes. Cette compétition aux origines millénaires a toujours été l’occasion de célébrer le sport, mais aussi la paix et la diversité.

Les Jeux olympiques, un symbole de paix

Il est certain qu’avec le nom qu’ils portent, on se doute bien que les Jeux olympiques trouvent leur origines dans la Grèce antique (référence au mythique Mont Olympe). Mais saviez-vous que leur « création » fut un prétexte pour rétablir la paix entre différentes cités grecques ? Cette brillante idée de réunir plusieurs nations autour d’un même objectif provient du roi Iphitos d’Élide, qui a organisé les premiers Jeux de l’Antiquité en 884 avant J.-C. dans la ville d’Olympie.

Aujourd’hui encore, les Jeux olympiques sont un symbole de paix, représenté notamment par les anneaux entrelacés de son drapeau. Ces derniers matérialisent les cinq continents et leur union par le sport. Les six couleurs (blanc compris) des anneaux du drapeau olympique ont été choisies de sorte qu’au moins une d’entre elles se retrouve dans tous les drapeaux du monde. Elles ne se rapportent pas à un des continents en particulier.

 

La flamme olympique est également un message de paix et d’amitié entre les peuples. Allumée à Olympie avec la chaleur des rayons du soleil, elle est relayée par des milliers d’athlètes à travers le monde pour finir sa course dans le pays hôte des JO, où elle brûlera tout au long des Jeux. L’origine de ce concept prend sa source dans la mythologie grecque : pour rendre l’homme maître des éléments, Prométhée apporta sur Terre une étincelle du feu céleste. Symboliquement fort, le feu incarne la raison, l’illumination de l’esprit, la liberté et la force créatrice.

Célébrer la diversité

La seule discipline sportive proposée lors des premiers Jeux olympiques de l’Antiquité était la course du stade, qui consistait à faire le tour du stade d’Olympie au pas de course. Se sont ensuite ajoutées les compétitions du pentathlon, qui comprend la course à pied, le lancer du disque, le lancer du javelot, le saut et la lutte, puis les courses de chars.

Interrompus pendant 1 500 ans sous prétexte qu’ils étaient contraires à la foi chrétienne, les JO trouvèrent un nouveau souffle en 1896, grâce à Pierre de Coubertin. Ce dernier instaura les Jeux olympiques modernes, dont la première édition eut lieu à Athènes, en Grèce. À cette occasion, 245 athlètes de 14 nations, étaient en compétition. Les sports au programme étaient : l’athlétisme, le cyclisme, l’escrime, la gymnastique, l’haltérophilie, la lutte, la natation, le tennis et le tir. Aujourd’hui, à l’occasion des 30e olympiades d’été, qui se tiendront à Londres du 27 juillet au 12 août 2012, 10 500 athltètes provenant de 203 pays s’affronteront dans 26 disciplines, au cours de 301 compétitions.

Avec le temps, non seulement les disciplines des Jeux olympiques se sont diversifiées, mais on a instauré les Jeux olympiques d’hiver (en 1928) (avant les épreuves de hockey sur glace et de patinage avaient lieu l’été !), les Jeux paralympiques (première édition en 1976) et les Jeux olympiques de la jeunesse, depuis 2010.

Sur ce, je vous souhaite de bons JO et vous laisse sur cette petite vidéo qui annonce de beaux moments à venir.

Voir aussi :
 
Dans le blogue ikonet :
Dans les capsules encyclopédiques De Visu :
Dans le Dictionnaire Visuel : La section « sports et jeux »
 
Dans les jeux ikonet :
Cette entrée a été publiée dans Actualité, Histoire, Société, Sport, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet