Kundera, l’immortel

Fin février, 1997. Je descends de l’autobus après une longue journée d’école (comme le sont toutes les journées d’école quand on a quinze ans), glisse sur une petite plaque de glace et m’affale de tout mon long sur le trottoir. Je relève péniblement la tête et aperçois alors, du coin de l’œil, un livre qui dépasse d’un tas de neige. Je me relève et m’empare dudit livre : Le livre du rire et de l’oubli, d’un certain Milan Kundera.
Au cours des années qui ont suivi cette rencontre fortuite entre l’œuvre de l’auteur tchèque et moi, j’ai lu et relu tout ce que Kundera a publié, parfois déçue mais plus souvent admirative devant son écriture sensible et ses propos toujours actuels. J’ai d’ailleurs prénommé mon chat, un Maine Coon des plus paresseux, en son honneur.

C’est donc avec beaucoup d’excitation et de bonheur que j’apprenais récemment l’entrée de mon auteur préféré dans la Pléiade, cette mythique collection de luxe des éditions Gallimard qui regroupe les plus grands, notamment Proust, Balzac, Laclos et Goethe. Bonheur encore augmenté par le fait que Milan Kundera est l’un des seuls auteurs toujours vivants à recevoir cet honneur.

Ses œuvres complètes (incluant L’Immortalité, mon roman fétiche) sont publiées en deux volumes, avec une biographie de François Ricard, professeur au département de Littérature Française de l’Université McGill (Montréal) de 1971 à 2009, et spécialiste reconnu de l’auteur. Ces deux tomes à couverture enjolivée d’or fin 23 carats seront disponibles en France dès la fin du mois. Avec un peu de chance, ils rejoindront les rayons de ma bibliothèque personnelle quelques semaines plus tard…

Milan Kundera (© C.Helie/Gallimard)

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Littérature, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Kundera, l’immortel

  1. PetitPois dit :

    Comme quoi, le livre objet d’art a encore une longueur d’avance sur le iPad… à quand le livrel enjolivé d’or fin?!
    Question : pourquoi imprimer des livres précieux sur papier bible? C’est pas un calibre un peu fin pour survivre à l’épreuve du temps?

    • Catherine dit :

      Malgré ce qu’on pourrait croire, le papier bible est assez résistant aux manipulations et au vieillissement. Et puis, c’est tellement plus agréable sous le doigt !

    • Aline Picard dit :

      Il y a certains avantages de publier sur papier bible… Tout d’abord la feuille est fine et légère, ce qui permet des livres format « poche » de plus ou moins mille pages… Et puis, malgré sa finesse, la page se tourne aisément et puis le papier vieillit bien. Et puis aussi, le livre est léger. La Pléade se donne des allures de livres précieux, ce qu’il est à mon avis, non pas par sa ligne d’or, mais bien par son contenu. La plupart des corpus publiés contiennent les oeuvres complètes d’écrivains de renom, en seulement deux ou trois volumes, qui contiennent comme de fait plusieurs oeuvres regroupées dans un même volume. Personnellement, quand j’achète un livre de La Pléade, c’est souvent par soucis d’économie. Ça revient moins cher d’acheter deux livres d’environ 100$ que 20 livres de 25$… Et puis en voyage ou en vacance, pas besoin de traîner 4 ou 5 bouquins. Un seul suffit…

Répondre à Catherine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet