L’eau en bouteille : une eau pas si pure…

Vous me pardonnerez cette longue absence ; j’étais en vacances en Italie. Je ne le mentionne pas pour vous narguer, mais simplement parce que ce voyage m’amène à vous parler d’un sujet sensible : l’eau embouteillée.

Car en vacances, la plupart du temps, on y goûte. Et dans un pays comme l’Italie, submergé chaque année par des millions de touristes, l’impact de cette industrie sur l’environnement est monumental (sans mauvais jeu de mots).

Embouteillage monstre à Venise
Prenons Venise. Dans cette ville plus qu’ailleurs, les touristes sont légion, tout autant que l’eau… embouteillée. Résultat : les poubelles débordent de bouteilles de plastique. Dans les canaux de la Sérénissime, celles-ci flottent entre les gondoles comme autant de petits esquifs disgracieux. On est loin de la carte postale. Pourtant, à Venise, l’eau du robinet est tout à fait potable.
Il suffit de remplir sa gourde avant de quitter l’hôtel…

Eau du robinet vs eau en bouteille

Au resto, osez demander une carafe plutôt qu’une bouteille d’eau.

Dans les pays industrialisés comme la France, le Canada ou l’Italie, l’eau du robinet est très saine. Elle est soumise à des contrôles fréquents et souvent plus stricts que l’eau en bouteille. Il faut savoir que l’eau embouteillée n’est pas exempte de contaminants. Des études ont démontré qu’elle pouvait contenir des produits chimiques et des bactéries.

Lorsque nous comparons l’empreinte écologique de l’une et de l’autre, le choix va encore une fois de soi. La fabrication et le transport des bouteilles de plastique engendrent d’énormes quantités de gaz à effet de serre. Et c’est sans compter la quantité de déchets qu’elles engendrent quotidiennement une fois vidées. Elles ne sont pas toutes recyclées et, même lorsqu’elles le sont, leur recyclage est source de pollution.

Oui, mais l’eau du robinet a ce petit goût…
Le goût de l’eau du robinet varie d’une municipalité à l’autre et dépend de la nature des sols et du traitement. Si l’eau a un goût désagréable, laissez-la reposer au réfrigérateur avant de la consommer (si vous le pouvez), ou ajoutez-y une tranche d’agrume.

Un peu de tourisme responsable

Mes vacances sont terminées (snif !), mais les vôtres approchent peut-être. Cette année, ajouterez-vous à votre valise une bouteille… réutilisable ?

Pour les destinations exotiques, munissez-vous en plus de micro-filtres ou de désinfectants chimiques. Vous pourrez ainsi traiter l’eau destinée à votre consommation et contribuer à limiter les déchets, notamment dans des régions dépourvues de centres de recyclage.

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Consommation, Environnement, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à L’eau en bouteille : une eau pas si pure…

  1. Magic dit :

    J’ai diminué ma consommation d’eau embouteillée lorsqu’un ami qui travaille en assainissement des eaux m’a dit qu’il buvait l’eau du robinet. Article très pertinent, merci.

  2. Lucie L R dit :

    Article très pertinent. Je ne bois que trèèèès rarement de l’eau embouteillée. Dans les pays où je ne fais pas confiance à l’eau oui, mais sinon…
    Je serai en Chine pour un mois à l’automne et malheureusement je devrai ne consommer que de l’eau en bouteille… mais bon c’est le prix à payer pour y aller!!

    Comment était l’Italie??

    A+ Lucie

  3. Marie-Anne dit :

    Bonjour Lucie,
    Pour la Chine, tu peux apporter avec toi un désinfectant (en vente dans les pharmacies). C’est très simple. Quelques gouttes ajoutées à la gourde et hop, l’eau devient potable. Une méthode que j’ai testée maintes fois dans les zones les plus reculées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet