La tendance mode de 2011, c’est le vert !

La mode se met l’environnement à dos

Voici venu le printemps, et, comme bien des femmes, les premiers rayons chauds me donnent envie de regarnir ma garde-robe à grands renforts de tissus légers et colorés ! D’un autre côté… l’apprentie-écolo en moi est tiraillée par l’idée de consommer au péril de la santé de notre Belle Verte (un film qui m’a marquée…).
Dans son livre Les tribulations d’un consommateur ordinaire qui se prenait pour un écolo exemplaire, Fred Pearce met de l’avant que « un seul T-shirt nécessite 80 grammes d’engrais chimique et de 2 000 à 7 000 litres d’eau, ce qui équivaut à 30 baignoires pleines. » D’accord, mais alors comment réduire l’impact écologique de ma collection printemps-été ?

Fibre naturelle, fibre synthétique, quelques repères…

On s’en doute, les vêtements faits de polyamide, acryliques et autres textiles dérivés du pétrole ne sont pas des choix spécialement écologiques : en plus des retombées de l’extraction et de la transformation du pétrole, le nylon, par exemple, met de 30 à 40 ans à se décomposer.

Il est plus surprenant de constater à quel point la culture conventionnelle du coton, fibre la plus utilisée dans l’industrie du vêtement, est polluante. Sur le site Mavieeco.fr, on rapporte que 24 % des pesticides vendus dans le monde sont consacrés à cette culture, qui requiert par ailleurs de 10 à 30 fois plus d’eau que celle du blé. Beurk ! Et la transformation de la fibre en vêtement ne fait qu’alourdir l’empreinte écologique du coton : blanchiment au chlore, teinture aux métaux lourds, transport… Le portrait n’est pas rose, et encore moins « vert » !

D’autres fibres végétales, comme le lin et le chanvre, requièrent moins de pesticides et de teinture, en plus de bien résister à l’épreuve du temps, mais coûtent relativement cher.
Parmi les nouveaux choix écolos, on trouve le coton bio (cultivé sans pesticide), la fibre de bambou, ainsi que le tencel (ou lyocell) et le lenpur. Ce dernier, fabriqué à partir de branches de pins blancs déjà abattus, est d’une douceur comparable au cachemire tout en étant hypoallergène. Quant au tencel, naturellement infroissable et imperméable, il est tiré de la pulpe du bois d’eucalyptus au moyen d’un seul solvant, recyclé à 99,5 %. C’est déjà mieux !

Consommer mieux, c’est bien, consommer moins, c’est mieux !

En attendant un étiquetage écologique uniformisé pour tous les produits de consommation courants, plusieurs marques apposent déjà des mentions de certification écologique et éthique sur leurs vêtements.

© H&M - Conscious

Mais attention ! Même si H&M prend le virage et propose à partir de cette année une collection éco-responsable, il faut continuer à éviter les excès de consommation. Prolongez plutôt le cycle de vie des articles déjà sur le marché en privilégiant les achats en friperie, ou encore en organisant des échanges de vêtements entre copines ! Le Guide du vêtement responsable produit par Équiterre est plein de bonnes idées du genre pour fashionistas conscientisées.

Et vous, seriez-vous prêt(e)s à sacrifier quelques achats au nom de votre « fibre écologique » ?

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Consommation, Environnement, Modes et tendances, Technologies, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à La tendance mode de 2011, c’est le vert !

  1. Marie-Anne dit :

    Si je ne m’abuse, la culture du coton est la première responsable de l’assèchement dramatique de la mer d’Aral, en Asie. Un des plus grands désastres écologiques des dernières décennies, dont on fait malheureusement peu de cas…

    • Myriam dit :

      Tu as tout à fait raison Marie-Anne! La culture intensive du coton et du riz faite à partir des années 50 dans cette région de l’ex-URSS (la mer d’Aral est bordée par l’Ouzbékistan et le Kazakhstan) est responsable de l’assèchement de la mer d’Aral et de ses deux principaux affluents. Les quelque 5 millions de personnes qui vivent aux environs de ses berges doivent aujourd’hui composer avec un accès presque impossible à de l’eau potable, mais leur santé est également mise en péril à cause de l’importante quantité de pesticides, d’herbicides et d’engrais qui ont infiltrés dans le sol et les canaux d’irrigation, empoisonnant les aliments en même temps que l’eau.
      Des gisements gaziers et pétroliers ont été découvertes dans la région, donnant l’espoir d’une relance économique… mais à long terme, l’impact pour la population de l’exploitation de cette nouvelle ressource est encore incertain.

  2. Magic dit :

    L’idéal, selon moi, c’est de consommer moins, d’acheter des vêtements classiques de bonne qualité qu’on peut garder longtemps.

  3. Myriam dit :

    Ecolo info proposait ce mois-ci des reportages et des articles en rapport avec la mode éthique : apparemment, « there’s an app for that »!!!
    À découvrir…
    http://www.ecoloinfo.com/2011/09/28/mode-ethique-commerce-equitable-ou-confection-francaise/

  4. Ping : Barbie habillée de papier recyclé ! - Blogue Ikonet | Blogue Ikonet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet