Le patrimoine génétique en quelques clics

Le bagage de toutou…

Votre chien est croisé ? Vous l’avez adopté et ne connaissez pas son pedigree ? Pour une soixantaine de dollars, le kit de généalogie canine d’Hammacher Schlemmer peut répondre à vos questions. Une fois la salive de votre compagnon poilu prélevée et réacheminée à la compagnie, vous n’aurez qu’à attendre 3 semaines avant de recevoir une analyse détaillée : race(s), tares génétiques potentielles, tendances comportementales, etc.
Lorsqu’on vous arrêtera dans la rue pour vous demander le pedigree de votre chien, vous pourrez enfin répondre fièrement que Benji est un labrador à 47 %, un bouvier bernois à  35 %, et qu’il a aussi un peu de sang de husky !

Mais ne soyez pas jaloux, vous aussi pouvez découvrir les secrets de votre génome !

23andMe

Un ami m’a parlé récemment d’une compagnie qui propose de fournir, pour environ 200 $, une analyse de notre ADN. On commande le kit sur Internet, on met un échantillon de notre salive dans le tube prévu à cet effet, puis on renvoie le tout à la compagnie. Environ 2 mois plus tard, 23andMe aura analysé l’échantillon, et on pourra avoir accès à une foule d’informations nous concernant, et ce directement sur Internet grâce à un nom d’utilisateur et un mot de passe.

Mon ami, qui s’est prêté à l’exercice, a ainsi pu en apprendre davantage sur les maladies qu’il risque de développer, en plus de découvrir que ses ancêtres provenaient d’une autre région que celle dont il les croyait originaires.
Même si 23andMe nous assure de la confidentialité de son service, on peut demeurer craintif  face aux dérapages possibles, notamment la vente totale ou partielle de notre profil génétique.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Seriez-vous intéressé par des services semblables ? Cela représente-t-il  à vos yeux un problème d’éthique ?

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Biologie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Le patrimoine génétique en quelques clics

  1. Magic dit :

    C’est définitivement un problème d’éthique selon moi. Et la protection de la vie privée dans tout cela? Notre profil génétique pourrait se retrouver sur Internet et pourquoi pas dans notre profil Facebook tant qu’à y être.

    • Catherine dit :

      En même temps, certains vous diront que les compagnies qui offrent des services semblables permettent l’avancement de la recherche scientifique… Les clients de ces compagnies participent activement à la recherche et le font en connaissance de cause. Ne faudrait-il pas plutôt limiter les dérapages potentiels en instaurant des lois claires sur l’usage de telles informations ?

  2. Magic dit :

    Absolument. Ça prend des lois. Merci pour cet article fort intéressant et beaucoup de succès à votre nouveau blogue.

  3. Adèle dit :

    En tant que future grand-maman, j’aimerais bien pouvoir fournir toute cette information à mes petits-enfants… mais ils risquent de se poser la question dans longtemps. L’inclure dans mon testament, pourquoi pas!

  4. Blaise Pascal dit :

    En tant qu’enfant adopté, je crois que tout cela est extrêmement intéressant. Mais il faut également des lois j’en conviens. Par exemple la législation canadienne et québécoise ne me permet pas d’avoir beaucoup d’informations sur les parents biologiques question de protéger leur confidentialité, ce qui est tout à fait normal. Il faudrait faire attention de respecter cette donnée.

    Félicitations Adèle pour les petits-enfants à venir, c’est toute une joie dans la vie. Juste à les gâter, plus les élever!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet