La domestication du chat

Après avoir fait, au début de l’été, un article sur la domestication du chien, il aurait été bien malséant de ne pas m’intéresser également à la gent féline. Partageant mon domicile avec deux chats, fort susceptibles au demeurant, j’ai intérêt à m’intéresser aussi à leur histoire pour ne pas faire offense à « Leurs Majestés ». Remontons donc dans le temps…

Une domestication vieille de 10 000 ans

La domestication du chat, bien que plus récente que celle du chien, remonte à près de 10 000 ans. Au Moyen-Orient, l’agriculture en était alors à ses balbutiements; les humains formaient les premiers villages agricoles et se sédentarisaient. Les souris et les rats firent de même, profitant de l’aubaine (grains à volonté !). Une chose en entrainant une autre, le chat sauvage (Felis silvestris lybica) s’invita naturellement à la fête, ou plutôt dans le grenier (rongeurs à volonté !). Ainsi, ce n’est pas l’humain qui domestiqua le chat, mais bien le chat qui se domestiqua lui-même. L’humain n’y vit aucun inconvénient, cela va de soi, se trouvant débarrassé des importuns.

Le chat fait du chemin

Le chat fit tant pour l’humain et son grain qu’il fut vite vénéré, et même élevé au rang de divinité, notamment en Égypte ancienne. Plus tard, les Romains apprécièrent à leur tour l’utilité de ces minets, les embarquant sur leurs navires de commerce pour protéger les cargaisons de céréales. C’est ainsi que le chat colonisa l’Europe, il y a un peu plus de 2 000 ans, suivant l’expansion romaine. À la même époque, Felis silvestris atteint l’Extrême-Orient, toujours en passant par les routes commerciales. Isolés des populations de l’Ouest, ces chats orientaux évoluèrent séparément pour former des races distinctes, comme le siamois. Enfin, les Européens introduisirent le chat en Amérique et en Australie lorsqu’ils les colonisèrent il y a quelques centaines d’années.

Comme pour les races de chiens, les races de chats que nous connaissons aujourd’hui sont pour la plupart relativement récentes. Elles ont été créées par les humains, par des croisements successifs, principalement au 19e siècle en Grande-Bretagne.

Aujourd’hui, la présence du chat dans les demeures est toujours fort appréciée, mais souvent d’un point de vue plus émotionnel que pratique (du moins chez moi !).

Voir aussi :

Dans le Dictionnaire Visuel :
Quelques races de chats
La morphologie du chat

Dans le blogue ikonet :
La domestication du chien

Dans les capsules encyclopédiques De Visu :
Le réseau alimentaire des êtres vivants

Dans les jeux ikonet :
Des félins 

Cette entrée a été publiée dans Animaux, Histoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La domestication du chat

  1. Céline dit :

    Le chat est mon animal favori..
    Je l’aime pour son indépendance, sa douceur, son ronronnement et surtout pour sa beauté.
    Quel bel animal.

  2. Tchatche dit :

    J ai 2 siamois et c est vraiment l animal le plus intelligent au monde. Ils savent comment arriver à leur fin. Je les aime trop!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet