La vie dans les environnements extrêmes

C’est fou comme le mot extrême est à la mode : sport extrême, saut extrême, sensation extrême, boisson extrême, tourisme extrême… Nos vies sont-elles devenues d’une platitude si désespérante (pour ne pas dire extrême) pour qu’on ait constamment besoin de ce genre de « piment extra-fort » ?

Dans mon obsession des comparaisons animales, je me suis intéressée à ces êtres pour qui l’extrême n’est pas une sensation forte, mais un état de fait, le lot quotidien. Vous ne les verrez jamais s’en vanter; ils sont, de toute façon, trop occupés à survivre.

À des milliers de mètres d’altitude… ou de profondeur

Pendant que des alpinistes s’échinent à gravir les sommets les plus vertigineux, que des océanautes se démènent pour construire des submersibles capables d’atteindre les profondeurs insondables, des animaux y vivent en permanence, sans autre matériel sophistiqué que leur propre adaptation physiologique. Ainsi, le chocard à bec jaune, capable de survoler les plus hautes montagnes d’Eurasie, a été observé dans l’Himalaya à plus de 8 000 mètres d’altitude. Dans les grandes profondeurs océaniques, là où l’obscurité est totale, la nourriture rare et la pression écrasante, vivent maints poissons, crustacés, mollusques et autres invertébrés. La palme va au ver de Pompéi, qui loge à même les cheminées volcaniques sous-marines. Il peut supporter une température avoisinant les 80 ˚C à plus de 2 500 mètres de profondeur !

Champions de la résistance

Si une randonnée dans les dunes ou sur un glacier vous apparaît comme une aventure exotique, songez que certains s’y installent à demeure. Dans les régions les plus arides de l’Asie centrale, le chameau de Bactriane peut parcourir des dizaines de kilomètres par jour sans boire, à des températures de plus de 40 ˚C l’été et de près de –40 ˚C l’hiver. En plein hiver antarctique, lorsque les vents violents soufflent à plus de 150 km/h et que les températures atteignent –60 ˚C, les manchots empereurs survivent en se blottissant les uns contre les autres.

Mais la créature la plus résistante de tous n’est ni un ver, ni un oiseau, encore moins un humain (cela va sans dire). Deinococcus radiodurans résiste à la famine, à la chaleur et au froid extrêmes, à la déshydratation complète, aux bains acides et à des doses de radiation des milliers de fois plus élevées que celles supportées par l’homme. Si bien qu’elle est surnommée Conan la bactérie. On envisage de la cultiver pour « digérer » divers polluants et décontaminer des sites hautement radioactifs. Bien que microscopique, cette bactérie polyextrêmophile mérite tout notre respect. Et même Conan ne lui arriverait pas à la cheville (façon de parler)…

Voir aussi :

Dans le Dictionnaire Visuel :
Règne animal

Dans le blogue ikonet :
Champions de tous poils
Des villes et des foules

Dans les capsules encyclopédiques De Visu :
Montagnes: les sommets du monde
Les déserts: là où mère Nature est reine
La faune et la flore des régions polaires : l’Antarctique
La faune et la flore des régions polaires : l’Arctique

Dans les jeux ikonet :
Des mollusques et des crustacés

Cette entrée a été publiée dans Animaux, Biologie, Environnement, Insolite, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La vie dans les environnements extrêmes

  1. Ping : Une jungle… dans votre nombril !

  2. Ping : De l’or dans les eucalyptus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet