Vaincre la dépression saisonnière

Souffrez-vous de dépression saisonnière ? Ce trouble affecte particulièrement les femmes des régions nordiques, et ses symptômes ressemblent à ceux de la dépression clinique : irritabilité, somnolence, surconsommation de nourriture (sucreries) et d’alcool, baisse de la libido et démotivation. Heureusement, ces symptômes disparaissent habituellement au retour du beau temps.

Nous savons aujourd’hui que c’est le manque de lumière qui est grande partie responsable du trouble affectif saisonnier. En effet, la lumière joue un rôle important dans la régulation de notre horloge biologique interne. Les rayons lumineux, une fois absorbés par notre rétine, se transforment en signaux électriques qui se rendent au cerveau et agissent directement sur certains de nos neurotransmetteurs. La sérotonine, souvent surnommée «hormone du bonheur» et la mélatonine, hormone du sommeil, sont affectées par le manque de luminosité. Chez les victimes de dépression saisonnière, on remarque une augmentation de la sécrétion de mélatonine durant le jour, ainsi qu’une baisse de sérotonine provoquant fatigue et troubles de l’humeur.
Voici quelques moyens pour traverser les derniers mois d’hiver sans sombrer dans le spleen et l’apathie.

La luminothérapie
La luminothérapie (ou photothérapie) est une solution populaire au problème de dépression saisonnière. L’exposition à une lumière spéciale intense quelques minutes par jour stimule la sécrétion de sérotonine et réduit celle de mélatonine. Plusieurs compagnies vendent des lampes produisant ce type de lumière intense.

Les acides gras oméga-3
Les acides gras oméga-3 contenus dans les poissons comme la sardine, le maquereau et le saumon, seraient efficaces contre la dépression. Consommer des œufs enrichis est aussi une façon simple et rapide d’augmenter son apport en acides gras bénéfiques, mais le plus simple demeure évidemment la prise quotidienne de suppléments d’oméga-3.

Les vitamines du complexe B
Les vitamines du complexe B comme la thiamine (B1), la riboflavine (B2), l’acide folique (B9), la pyridoxine (B6) ou la cobalamine (B12) sont reconnues pour renforcer le système immunitaire et aider à réduire le mauvais cholestérol, mais elles sont également utilisées pour diminuer le stress et surmonter la dépression. Les céréales entières, les légumineuses, la levure de bière et les abats sont particulièrement riches en vitamine B6, qui joue un rôle crucial dans le maintien de l’équilibre psychique.

Le millepertuis
Le millepertuis est utilisé depuis plus de 2 000 ans pour traiter naturellement la dépression. Soyez prudent : son usage est contesté car un de ses composés, l’hyperforine, entre en interaction avec d’autres médicaments. Il est donc nécessaire de consulter un professionnel de la santé avant de consommer du millepertuis.

Tous ces moyens sont efficaces pour surmonter la dépression saisonnière, mais vous n’avez pas nécessairement besoin d’y recourir : des études démontrent en effet que le simple fait de faire une marche quotidienne d’environ une heure, même les jours de temps gris, est très bénéfique pour le moral. Quelques trucs de décoration peuvent avoir le même effet : des murs de couleurs pâles et des miroirs rendent automatiquement une maison plus lumineuse !
Si toutefois les symptômes dépressifs subsistent, ou si vous avez des idées suicidaires, consultez un médecin sans tarder. Il sera en mesure de vous conseiller un traitement adapté.

Cette entrée a été publiée dans Biologie, Santé, Trucs, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Vaincre la dépression saisonnière

  1. Blaise Pascal dit :

    Pour ma part je rajouterai sans nul doute le sport. C’est connu, on est beaucoup plus sédentaire l’hiver et faire de l’exercice sécrète de la sérotonine. Ça demande bien entendu plus de motivation mais c’est très bien pour éviter le dépression hivernale.

    • Catherine dit :

      Effectivement, le sport est reconnu pour stimuler la production d’endorphines et de sérotonine. Il faut toutefois pratiquer l’activité sportive sur une base régulière pour en ressentir les effets positifs. Et parfois, malheureusement, la perspective de devoir quitter le confort de notre foyer pour affronter les intempéries hivernales a raison de notre motivation…

  2. Érica dit :

    La vitamine D aussi ! Je ne sais si ça peut avoir un impact direct sur la dépression elle-même mais en tout cas ça peut compenser pour la carence en lumière et rayons de soleils des pays nordiques !

  3. Ping : Antidépresseurs naturels

  4. Ping : La dépression saisonnière | Prével Retraite

Répondre à Érica Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet