Cris d’animaux : la ferme de Babel

Au retour de voyage, les douaniers nous demandent toujours si on a visité une ferme à l’étranger, et si on prévoit le faire dans les jours à venir. Jusqu’à récemment, je croyais que c’était uniquement à cause des risques de propagation des maladies, mais j’ai commencé à soupçonner que c’était peut-être pour éviter qu’on se rende compte que les animaux n’émettent pas le même bruit d’un pays à l’autre. En effet, si on écoute attentivement, il paraît que le chien jappe différemment en japonais, sans parler du meuglement italien de la vache et du braiment de l’âne britannique

Les onomatopées : langage des bruits

Pour décrire le son produit par un animal, une chose ou une action, on utilise souvent un bruit qui imite celui-ci : c’est ce qu’on appelle une onomatopée. La seule limite aux onomatopées est l’imagination, puisqu’il est toujours possible d’en inventer de nouvelles (onomatopée vient d’ailleurs de mots grecs signifiant « création de mots »), mais il y en a quand même certaines qui ont fini par se formaliser et entrer dans la langue usuelle. Ainsi, tout le monde s’entend pour dire qu’un vache qui meugle fait « meuh ». Tout le monde ? Pas si sûr. En effet, d’un pays à l’autre, les onomatopées varient beaucoup, et c’est particulièrement vrai quand on parle des bruits qu’émettent les animaux. En voici quelques exemples amusants…

    Un chat qui miaule sur tous les tons

Si l’on se fie à l’Office québécois de la langue française (OQLF), le chat fait « miaou ». Déjà, ils n’ont pas demandé l’avis de mon matou, qui s’exprime avec un son plus proche du grincement de porte… Mais bon, admettons que le chat francophone fait « miaou »; on ne sera pas tellement surpris de découvrir, dans ce tableau disponible sur le site de l’Université d’Adelaide, que son cousin hongrois fasse « miau », qui est quand même assez proche. Mais que penser du « nyan nyan » des chats nippons ? Remarque, quand on sait que, toujours au Japon, le chien fais « kian kian », ça devient presque logique…

Le jappement est d’ailleurs un son reproduit par une quantité d’onomatopées particulièrement variée : du caniche au danois, on retrouve déjà des sons différents dans une même langue, allant par exemple en français du « ouah ! ouah ! » au « wouf ! wouf ! ». L’OQLF mentionne aussi « ahouahou », mais là je dois avouer que je sèche… serait-ce le cri du husky ? Du côté de TV5, dans un petit jeu rigolo qui permet de mesurer sa maîtrise des onomatopées, on mentionne que « en catalan les chiens font ‘’bup bup ! ‘’ et en Grèce (…) ‘’rav rav  ’’ ». Ils doivent avoir de drôles de cabots, dis donc…

La ferme de Babel

D’un pays à l’autre, même si la même langue est utilisée, on peut retrouver plus d’une onomatopée pour représenter le son émis par un animal. Ainsi, si le cri de l’âne se dit « hee-haw » chez nos voisins américains, les Britanniques diront plutôt « eeyooore ». C’est en découvrant ceci que j’ai finalement compris d’où venait le nom du sympathique personnage d’âne copain de Winnie the Pooh (qui s’appelle Eyore, en version originale) !

La cacophonie se poursuit à travers l’étable et jusqu’à la basse-cour… Pensons à la vache, qui fait « meuh » en français, mais « muu » en italien et « ammuu » en finnois. Ou mieux encore, prenons le cas du coq, qui pousse le matin soit un « cocorico », un « cock-a-doodle-doo » ou un « kikiriki » selon qu’il chante en français, en anglais ou en espagnol !

Vous voulez entendre ce que ça donne ? Cliquez sur le bouton ci-dessous pour visiter le site de l’ESL, où on peut entendre le cri de près d’une dizaine d’animaux en neuf langues différentes… Comme ça, si vous visitez bientôt la Corée et que vous y croisez un porc, vous saurez qu’il faut le saluer d’un sonore « kouro kouro kuh! ».
Sons d'Animaux – Badge

Curieux d’en savoir plus sur les différences rigolotes entre les langues ? Surveillez la parution de Cocorico ! Tout plein d’histoires qui parlent des langues, le nouveau livre de François Gravel qui paraîtra aux Éditions Québec Amérique (c’est nous ça !) le printemps prochain. En voici la couverture, en primeur…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Animaux, Culture, Insolite, Langue, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet