Les langues ont-elles des états d’âme ?

Les langues sont des moyens de communication fort efficaces : tous les jours, grâce aux mots, on arrive à transmettre des messages très variés, à exprimer une gamme presque infinie d’émotions, à informer, à divertir, etc.

Mais vous êtes-vous déjà demandé si les langues ont une tendance naturelle à l’optimisme ou au pessimisme, ou si elles sont au contraire fondamentalement neutres ? Une équipe de chercheurs de l’Université du Vermont, aux États-Unis, a tenté de répondre scientifiquement à cette question étonnante…

Des milliards de mots scrutés à la loupe

Pour ce faire, les chercheurs ont étudié quatre corpus de textes de langue anglaise : 1,8 million d’articles du New York Times parus entre 1987 et 2007, 300 000 chansons écrites entre 1960 et 2007, 821 millions de gazouillis (tweets) rédigés entre 2008 et 2010, et 3,3 millions de livres numérisés par le projet Google Books.

Pour chacun des corpus, les chercheurs ont repéré les 5 000 mots les plus fréquents, auxquels ils ont attribué une valeur de 1 à 9 (la cote 1 étant associée à un mot très négatif, la 5 à un mot neutre et la 9 à un mot très positif). Pour diminuer les risques d’erreurs, chaque mot a été évalué par 50 personnes différentes.

L’anglais serait résolument optimiste !

Les résultats de cette analyse, publiés dans la revue en ligne Plos One, surprennent. En effet, d’après les calculs statistiques, les quatre corpus affichent un optimisme évident (entre 64 et 78 % de mots à connotation positive) – même les articles de journaux, qui ont pourtant la réputation d’être plus souvent qu’autrement porteurs de mauvaises nouvelles…

Selon les auteurs de l’étude, cela démontrerait que la langue anglaise ne peut s’empêcher d’afficher un côté positif même si les messages transmettent en soi de mauvaises nouvelles. Les locuteurs seraient en quelque sorte « forcés » par la nature même de la langue à voir la vie en rose !

Une conclusion un peu hâtive ?

Évidemment, il est un peu prématuré de conclure à l’optimisme absolu de la langue anglaise. En effet, il faudrait d’abord mesurer l’influence de la culture ou de l’organisation de la société sur le discours, notamment en comparant des textes produits par au moins deux groupes distincts de locuteurs de la même langue (Américains et Britanniques, par exemple).

De plus, l’étude actuelle ne tient pas compte du contexte d’utilisation des mots. Ainsi, le mot soleil peut avoir dans l’absolu une connotation positive, mais dans une phrase comme Les profits de l’entreprise fondent comme neige au soleil, l’intention est un peu moins lumineuse…

Enfin, il serait intéressant de comparer ces résultats à d’autres données de même nature pour plusieurs langues afin de déterminer si cette tendance est commune à toutes les langues ou si certaines langues sont plus positives ou négatives que d’autres.

Malgré tout, je trouve la conclusion de cette étude plutôt séduisante : imaginez, l’humain se serait créé un outil de communication lui imposant une vision positive de la vie !

Le blogue ikonet.com a un an !

Avant de terminer, je prends quelques lignes pour souligner le premier anniversaire du blogue ikonet.com. Depuis le premier billet, publié le 11 février 2011, moi et mes collègues prenons plaisir à vous faire part de nos découvertes et de nos passions dans tous les domaines de la connaissance. Merci également à tous ceux et celles qui prennent le temps de nous laisser des commentaires et des réactions, nous les lisons toujours avec beaucoup d’intérêt. Longue vie au blogue ikonet.com !

Cette entrée a été publiée dans Communication, Culture, Langue, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Les langues ont-elles des états d’âme ?

  1. karine dit :

    Bonne fête les «blogueuses» :)

  2. Luiza Ciocsirescu dit :

    Bonne fête!!! :)

  3. André Leclerc dit :

    J’admire votre optimisme dans votre illustration d’un premier anniversaire avec un gâteau à 5 chandelles. Bravo!
    Celà dit, vous faîtes un beau travail très intéressant.
    À plus!
    À.L.

  4. Serge dit :

    Excellent article. Tout à fait d’accord avec vous : bien dur d’évaluer la charge positive ou négative d’un mot pris hors contexte.

    Et joyeux anniversaire ! :)

  5. Anne dit :

    Merci à tous pour les voeux d’anniversaire, de la part de toute l’équipe!
    @André Leclerc : je suis comme l’anglais, donc naturellement optimiste ;-)

Répondre à Luiza Ciocsirescu Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet