7 avril, Journée mondiale de la Santé

Les antibiotiques : une arme à double tranchant

Cette année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a choisi la résistance aux antimicrobiens comme thème de la Journée mondiale de la Santé. Non, il n’est pas question des enfants qui ferment la bouche bien fort à l’approche de l’horrible antibiotique à la banane : l’OMS s’inquiète plutôt des dangers reliés à la perte d’efficacité des médicaments antimicrobiens face aux bactéries, virus et parasites, alors que nous dépendons de ces médicaments pour combattre un grand nombre de maladies.

Les microbes mutants passent à l’attaque

Depuis la découverte en 1928 de la pénicilline, ancêtre du premier antibiotique, de nombreuses maladies auparavant mortelles peuvent être traitées, comme la turberculose et la méningite. Malheureusement, dès le début des années 1990, des premiers cas de « résistance » ont été observés : certaines bactéries avaient muté au contact des médicaments, développant de nouvelles défenses contre ceux-ci, et n’étaient plus affectées par les traitements traditionnels.

Les scientifiques s’échinent depuis à développer des médicaments plus forts, ou à exploiter d’autres points faibles des bactéries ou virus pour mieux les attaquer, mais aujourd’hui les possibilités sont presque épuisées. Nous serions même, selon certains experts, « à la veille d’un monde sans antibiotique » !

Aux petits maux les bons moyens

Bactéries E. Coli, normalement présentes dans notre système digestif, mais aussi causes potentielles de maladie... (c) Rocky Mountain Laboratories, NIAID, NIH.

Plusieurs facteurs expliquent l’augmentation rapide du nombre de bactéries, virus et parasites résistant aux antimicrobiens. La campagne de l’OMS cible entre autres l’usage abusif des antibiotiques. Ceux-ci ne sont par exemple d’aucune efficacité pour combattre les infections d’origine virale, comme la grippe.

Au Canada, on constate aussi qu’entre 50 % et 70 % des antibiotiques sont ingurgités non par des humains, mais plutôt par des animaux d’élevage, surtout à titre préventif. Le risque d’apparition d’une superbactérie, puis de sa diffusion dans la chaîne alimentaire, est donc élevé dans ce contexte.

Individuellement, nous avons aussi notre rôle à jouer en suivant scrupuleusement et jusqu’au bout les traitements antibiotiques qui nous sont prescrits, ce qui limite le risque que des bactéries y survivent et diffusent à d’autres leur capacité de résistance. Et, de grâce, évitons les savons, rince-bouche, crèmes et mouchoirs antibactériens, qui devraient être réservés à des cas particuliers les nécessitant !

Au fond, la principale solution pour pouvoir continuer à se soigner… est d’éviter de le faire quand on est en santé !

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Biologie, Corps humain, Journée mondiale, Santé, Science, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à 7 avril, Journée mondiale de la Santé

  1. Catherine dit :

    « l’horrible antibiotique à la banane » ? J’adorais la saveur artificielle de banane de l’amoxicilline ! Je suis d’ailleurs un peu jalouse de ma fille, qui peut en profiter lorsqu’elle a une otite…

  2. Mario dit :

    Super article! merci pour les liens! Récemment, à Découvertes, ils expliquaient le mécanisme de mutation des bactéries, la vidéo est disponible en ligne : http://www.radio-canada.ca/emissions/decouverte/2010-2011/Reportage.asp?idDoc=134269

  3. Magic dit :

    Je n’aime pas voir des images microscopiques de bactéries. Ça me répugne. Et dire qu’il y en a partout et que certaines sont mêmes bénignes. Je n’aime mieux ne pas y penser.

  4. Ping : Le requin, meilleur ami de l’homme? - Blogue Ikonet | Blogue Ikonet

  5. Ping : Prix Nobel 2011 : et les gagnants sont… - Blogue Ikonet | Blogue Ikonet

Répondre à Catherine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet