Banque de sang de cordon : le don de vie

Si vous êtes sur le point d’avoir un enfant ou en avez eu un au cours des dernières années, vous avez sans doute entendu parler du don de sang de cordon. À la naissance de l’enfant, si les parents en ont manifesté le désir au cours de la grossesse, le sang du cordon ombilical est prélevé, puis conservé dans l’azote liquide afin qu’il préserve ses propriétés durant de nombreuses années. Ce qui constituait auparavant un déchet opératoire peut désormais sauver des vies, et peut-être même celle de votre enfant…

Le sang de cordon ombilical : source de vie

© Catherine Gendreau

Le sang de cordon ombilical contient beaucoup de cellules souches. Les cellules souches sont des cellules « mères » à partir desquelles se développent toutes les autres cellules sanguines (les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes). Ces cellules, lorsqu’elles sont injectées à un patient souffrant d’une maladie du sang (leucémie, lymphome) ou d’un déficit immunitaire, viennent « remplir » le déficit et peuvent même, dans certains cas, recréer le système sanguin entier du patient. Elles sont donc indispensables à la survie de milliers de personnes.

Les cellules contenues dans le sang de cordon sont  immatures et ne contiennent pas les antigènes de la moelle osseuse, donc elles sont beaucoup moins susceptibles de provoquer des rejets, ce qui les rend compatibles avec presque tous les receveurs, une excellente nouvelle lorsqu’on sait que, chaque année, de nombreuses personnes meurent en attendant une greffe qui ne vient pas.

Banque publique ou privée ?

Si vous désirez prélever le sang de cordon lors de votre accouchement, deux options s’offrent à vous.
Héma-Québec gère la seule banque publique de sang de cordon au Québec. Il s’agit de la deuxième banque publique de ce type au Canada (l’autre est en Alberta), et il existe environ 40 banques publiques de sang de cordon à l’échelle mondiale. Puisque la banque d’Héma Québec est publique, les cellules souches sont accessibles à tous les malades en attente d’une greffe de ce type.
L’autre possibilité est la banque privée. Sa particularité principale est que les cellules souches prélevées et acheminées à la compagnie ne sont destinées qu’à l’usage exclusif de de la famille du donneur. Il y a cependant des frais, assez élevés d’ailleurs. Cela peut sembler intéressant pour de nombreux parents, mais il faut savoir que les banques privées sont controversées (lire les articles ici et ici).

Qu’en pensez-vous ? Feriez-vous don de votre sang de cordon ou préféreriez-vous payer une compagnie qui le conserverait au cas où votre enfant en aurait besoin ultérieurement ?

Cette entrée a été publiée dans Actualité, Biologie, Corps humain, Famille, Santé, Science, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Banque de sang de cordon : le don de vie

  1. Magic dit :

    Beau bébé.

  2. Jujube dit :

    Sur le coup, c’est comme le don d’organe : difficile d’imaginer partager quelque chose d’aussi intime…
    Mais en même temps, ce serait merveilleux de pouvoir expliquer à mon enfant comment sa naissance à sauvé une vie… j’opterais pour une formule moitié-moitié : mi-don, mi-réserve perso!

Répondre à Jujube Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet