À Pâques, mangez du chocolat équitable

À peine les chocolats en cœur de la Saint-Valentin ont-ils quitté les rayons des grandes surfaces que sont apparus une ribambelle de lapins, œufs, poules et autres cloches de Pâques. De quoi se réjouir les papilles, me direz-vous ! Eh bien, je vous avoue que cette débauche de cacao me laisse un drôle d’arrière-goût. En effet, pendant que les enfants « du Nord » courront après les œufs en se léchant les babines, un grand nombre d’enfants « du Sud » sueront pour récolter les fèves de cacao. Mais alors, comment continuer à savourer ces gourmandises avec moins d’amertume ? En achetant du chocolat équitable, bien sûr !

Le chocolat, une douceur au goût amer

Avant de nous parvenir sous forme de tablettes, bonbons, gâteaux et autres friandises, le chocolat effectue un parcours mouvementé entre culture, transformation, spéculation, distribution, etc. Tout commence dans des plantations de cacaoyers, dont la plupart se situent en Afrique de l’Ouest, en Amérique centrale et du Sud et en Asie du Sud-Est. Ces arbres produisent des fèves de cacao, qui doivent subir toute une série de transformations avant de devenir du chocolat.

La production de cacao fait vivre des millions d’agriculteurs qui travaillent dans des conditions difficiles et souvent injustes. La plupart exportent leurs produits par l’intermédiaire de multinationales qui contrôlent le marché et essaient toujours de baisser les prix d’achat. Au final, les producteurs de cacao récoltent un bien maigre salaire en comparaison de leurs coûts de production. Imaginez… pour un chocolat acheté 1 dollar, le producteur ne reçoit que 4 à 6 sous alors que les fabricants et les distributeurs en touchent 70 ! Et c’est sans compter que des milliers d’enfants sont obligés de travailler dans les plantations dans des conditions dangereuses. Ils répandent des pesticides, utilisent des machettes, portent des charges lourdes, travaillent un grand nombre d’heures, etc. Et côté environnemental, la culture du cacaoyer n’est guère plus reluisante. Elle contribue à la déforestation et nécessite l’utilisation massive de pesticides et de fongicides.

 

Le chocolat équitable a bien meilleur goût

Le cacao est la troisième denrée la plus commercialisée au monde après le café et le sucre. Pas étonnant quand on sait que les gourmands « du Nord » avalent plusieurs kilos de chocolat par an (près de 4 kg par personne pour les Canadiens et plus de 10 kg pour les Suisses !).

Logo certifiant qu'un produit est équitable.

Mais alors comment contribuer à améliorer la condition des producteurs de cacao sans pour autant sacrifier ce petit plaisir gastronomique? Simplement en achetant du chocolat équitable ! En effet, les organisations de commerce équitable entretiennent des relations commerciales justes et solidaires avec les petits producteurs. En passant par moins d’intermédiaires pour vendre le cacao, elles garantissent un prix minimum d’achat qui évite le travail à perte. En outre, elles offrent une prime sociale qui permet aux producteurs de réaliser des projets socio-économiques qui améliorent leurs conditions de vie (éducation, santé, logement, etc.). Elles favorisent également l’application de normes environnementales pour limiter l’utilisation de produits chimiques et valoriser l’écoagriculture. Enfin, elles proscrivent le travail forcé et celui des enfants ! Ces conditions, établies et surveillées par des organismes de labellisation équitable, membres de la FLO International (Fairtrade Labelling Organizations), contribuent à une production du cacao autonome et durable.

Pour bien comprendre la différence entre le chocolat conventionnel et le chocolat équitable, vous pouvez visionner la vidéo qui suit, produite par Équiterre.

Depuis la fin du 20e siècle, la vente de chocolat équitable augmente doucement mais sûrement. Même des géants s’y mettent : la multinationale Cadbury fabrique son produit vedette, la Dairy Milk, en chocolat équitable. Alors, à l’occasion du Jour de la Terre, donnez à Pâques une saveur plus juste en achetant du chocolat équitable !

Pour en savoir plus sur le commerce équitable, vous pouvez consulter le site de l’Organisation mondiale du Commerce équitable, celui d’Équita et leur excellente vidéo Plein feu sur le chocolat équitable, ou lire l’ouvrage Acheter c’est voter de Laure Waridel, présidente de l’association Équiterre. Enfin, L’Encyclopédie visuelle des aliments des Éditions Québec Amérique vous en apprendra beaucoup sur l’histoire du chocolat.
Cette entrée a été publiée dans Actualité, Biologie, Consommation, Environnement, Science, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à À Pâques, mangez du chocolat équitable

  1. Hélène Howa dit :

    Super article, clair et bien argumenté
    Il faut tous nous mettre à acheter et déguster du chocolat équitable !!
    Bravo

  2. Marie-Anne dit :

    Un article (et un petit film) très instructif, merci! Moi qui ai une grande passion pour le cacao, je n’oserai plus acheter autre chose que du chocolat équitable.

  3. Myriam dit :

    4 sous par tablette? Eurk, pire que l’arrière-goût de paraffine, ce relent d’injustice ! : P

    Plus d’excuse : même le « criollo », le plus raffiné des cacaos, est maintenant cultivé en mode bio et équitable!
    http://www.youphil.com/fr/article/03746-venezuela-cacao-cooperatives?ypcli=ano

    • Ophelie dit :

      Merci pour ce lien très intéressant Myriam. C’est un bel exemple à suivre… quand équitable et bio vont de pair, le cacao n’en est que meilleur !

  4. Ping : Les origines du calendrier grégorien - Blogue Ikonet | Blogue Ikonet

  5. Wilfried dit :

    Super mais on en trouve où de chocolat (bio si possible et) équitable. Pas dans les chocolaterie de ville en tous cas qui ne connaisse presque pas le concpt et s’en fiche royalement en nou prenant pour des extraterrestres lorsqu’on pose la question (même sane le bio :) : le problème c’est l’absence d’offre

    • Ophélie dit :

      Je suis bien d’accord avec vous Wifried. Trouver du chocolat équitable, c’est faisable. Mais équitable ET bio, c’est difficile ! Espérons que la tendance sera à multiplier les chocolats éthiques ! Si les consommateurs le réclament, alors les distributeurs devraient suivre.
      Merci pour votre commentaire et bonne journée.
      Ophélie

  6. Ping : Pour mieux consommer, il y a GoodGuide - Blogue Ikonet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet