L’Alzheimer : combattre l’oubli

Agatha Christie

Source : Wikimedia Commons

Le 12 janvier dernier marquait le 35e anniversaire de la mort d’Agatha Christie, décédée à l’âge de 85 ans. Nous sommes nombreux à apprécier les aventures de Poirot et Miss Marple : Agatha Christie a vendu plus de 2 milliards de livres…
Cette œuvre imposante pourrait aujourd’hui révéler un dernier secret : l’Alzheimer de son auteur !
Deux chercheurs de l’Université de Toronto, Ian Lancashire et Graeme Hirst, ont analysé 16 romans écrits par Agatha Christie entre 28 et 82 ans.
Leur conclusion : à la fin de sa vie, « la reine du crime » utilisait jusqu’à 30 % moins de mots et avait davantage recours aux formulations vagues que dans ses romans écrits alors qu’elle était plus jeune.
Ces symptômes portent à croire qu’Agatha Christie était atteinte d’Alzheimer. Les personnes ayant une vie intellectuelle riche ne seraient donc pas à l’abri de la maladie…

Qu’est-ce que l’Alzheimer ?
Nous sommes nombreux à connaître quelqu’un atteint par cette maladie, qui est la première cause de démence dans les pays occidentaux.  Elle touche environ 5% des personnes âgées de 65 ans et plus, et 10 à 20% des personnes de 80 ans et plus. 72 % des personnes atteintes sont des femmes.
Le cerveau du malade présente deux caractéristiques particulières : des « plaques » et des écheveaux. Les plaques sont des petits dépôts toxiques pour les cellules cérébrales. Les écheveaux, qui ressemblent à un assemblage de fils, entraînent la mort des cellules saines en les « étouffant ». L’Alzheimer est une maladie évolutive : certaines régions du cerveau finissent par s’atrophier et le nombre de neurones diminue, causant la démence.
Le malade souffre de troubles multiples au niveau cognitif et comportemental : troubles de la parole, de la mémoire, de l’organisation, de la reconnaissance de personnes et de choses, problèmes d’agressivité, de délire, d’anorexie, etc. Ces troubles augmentent avec le temps, jusqu’à ce que le malade ne soit plus capable d’accomplir seul la moindre activité.

Causes de l’Alzheimer
Les causes de la maladie d’Alzheimer sont encore inconnues, mais plusieurs éléments pourraient représenter un facteur de risque : l’âge, les antécédents familiaux, l’obésité, le tabagisme et les facteurs environnementaux (exposition aux métaux lourds).
Malheureusement, il n’existe pas de traitement pour soigner la maladie d’Alzheimer. Seuls quelques médicaments et des approches telles que des techniques de relaxation peuvent limiter certains symptômes et améliorer la qualité de vie des patients.
Il est important de soutenir les malades. Si un de vos proches est atteint d’Alzheimer,  visitez le régulièrement, communiquez avec lui et aménagez lui un environnement de vie sans danger afin d’éviter les accidents et les infections. Fournir un aide-mémoire et  créer un cadre de vie stable et calme aident aussi à faire face à la maladie d’Alzheimer.
L’activité physique serait également bénéfique : elle fournit un objectif, permet de conserver les capacités physiques et a un effet calmant pour la personne et stimulant pour son cerveau.

© iStockphoto.com/Joseph Jean Rolland Dubé Cette photo est tirée de l'Encyclopédie familiale de la santé, un ouvrage conçu et réalisé par QA International, une division des Éditions Québec Amérique.

Essais cliniques et études
Au cours des prochaines années, les chercheurs tenteront d’empêcher la formation des plaques et des écheveaux à l’aide de médicaments et de vaccins. La recherche porte aussi sur le développement de tests pour diagnostiquer la maladie le plus tôt possible.

Si, malheureusement, ces études et essais ne portent pas fruit, le nombre de malades au Canada doublera d’ici 25 ans. L’Alzheimer toucherait alors plus d’1 million de Canadiens !

Je vous invite à visiter le site de la Société Alzheimer et à tester vos connaissances sur le sujet.

Cette entrée a été publiée dans Biologie, Santé, Science, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’Alzheimer : combattre l’oubli

  1. florence dit :

    bonjour ,suite à plusieurs examens (test de memoire,irm,et scintigraphie)on vient de nous dire de refaire des examens(nouveau tests et ponction lombaire) car mon mari qui à 54 ans a probablement demences d’alzheimer.ça fait plus de 3 semaines que j’attends et on me demande toujours d’attendre .moralement c’est difficile!!
    1 mois est ce mormal pour avoir les résultats d’une ponction lombaire?
    faut il aller sur paris plutôt que blois pour des traitements,si c’est réellement cette maladie?
    faut il l’aider à se rappeler s’il a des oublis ?
    il demande beaucoup a être rassurer et aujourd’hui c’est moi qui vous demande un soutien car j’ai peur de l’inconnu de cette maladie.

    • Ophélie dit :

      Bonjour Florence,

      Malheureusement nous ne sommes pas experts en médecine mais une maison d’Éditions. Nous ne pouvons donc pas vous renseigner adéquatement sur les délais de traitement, etc. Pour obtenir du soutien et des réponses à vos questions, je vous conseille de contacter l’association France Alzheimer http://www.francealzheimer.org/. Ils sauront probablement vous guider.

      Je vous transmets toute ma sympathie, ainsi qu’à votre mari.
      Bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet