Une petite histoire de la communication 2

L’ère des télécommunications

Après un petit tour aux origines de la communication, je vous invite maintenant à entrer dans l’ère des télécommunications. Bienvenue aux 19e et 20e siècles, des périodes où il est devenu possible de transmettre des informations autrement que par un moyen physique, grâce à de grandes découvertes et inventions : le télégraphe, le téléphone, la radio et la télévision.

Le télégraphe et la radio : la transmission des messages s’accélère

Le tout premier appareil qui permit de transmettre des messages à distance est le télégraphe (un mot dérivé de termes latins qui signifient d’ailleurs « écrire à distance »). Inventé en 1790 par le Français Claude Chappe, le télégraphe optique consistait en un réseau de tours situées à une dizaine de kilomètres les unes des autres et munies de grands bras articulés produisant des signaux correspondant à des lettres. Dans chaque tour, un observateur muni d’un télescope recevait le message et le retransmettait à la tour suivante. Ce système n’était pas vraiment pratique par temps de brouillard ou après la tombée de la nuit, mais il constitua tout de même une accélération sans précédent dans la transmission de messages !

En 1947, l'invention d'un nouveau dispositif électronique minuscule, le transistor, permit d'éliminer les volumineux tubes d'antan et de fabriquer des postes de radio plus compacts.

En 1837, William Cooke et Charles Wheatstone inventèrent le télégraphe électrique. Cet appareil envoyait des signaux électriques le long d’un fil jusqu’à un récepteur muni d’un cadran. Selon le courant émis, une aiguille aimantée pointait une lettre de l’alphabet. Le message était ainsi reçu lettre par lettre. Ce code fut remplacé en 1844 par le « code morse ». Mis au point par l’artiste-peintre américain Samuel Morse, il consiste en une série de signaux électriques, longs ou courts, représentés par des points et des tirets et correspondant à des lettres.

Après que des scientifiques comme l’Allemand Heinrich Hertz eurent démontré que des ondes invisibles pouvaient être transformées en courant électrique, l’Italien Guglielmo Marconi réussit à envoyer un message sans l’entremise d’un fil, en 1894. Ce dernier fabriqua alors le télégraphe sans fil, ou TSF, ancêtre de la radio. À l’aide d’ondes radio, Marconi réussit en 1901 à envoyer un message en morse par-dessus l’Atlantique. Cinq ans plus tard, la radio transmettait la musique et la voix humaine et devenait rapidement l’un des médias les plus influents de son temps.

L’invention du téléphone ou, comment se parler en direct d’un bout à l’autre du monde

Le premier coup de fil de l’histoire fut donné aux États-Unis, le 10 mars 1876. Il a été passé par le professeur et spécialiste de la voix humaine Alexander Graham Bell, qui appelait son collaborateur : « Monsieur Watson, venez. Je veux vous voir ! » La voix, transformée en signaux électriques par le premier téléphone, voyage le long d’une ligne téléphonique jusqu’à un deuxième appareil où les signaux sont reconvertis en sons. Avec les premiers appareils, la liaison téléphonique était assurée manuellement par une opératrice. Vers la fin des années 1890, des téléphones automatiques permirent de composer un numéro sur un cadran et d’entrer directement en contact avec un correspondant. Vers 1900, la compagnie fondée par Bell dépassait le million d’abonnés !

L’invention de la télévision : quand les images voyagent

L’invention de la télévision est une longue aventure… Même si plusieurs inventeurs ont participé à sa création, le nom de John Logie Baird y est souvent associé, car l’Écossais fut le premier à transmettre des images d’une pièce à une autre, en 1925. Les premiers téléviseurs étaient tous munis d’une antenne servant à capter les images et le son des émissions diffusées sous forme d’ondes radio par la station de télé. De nos jours, les émissions sont aussi envoyées par câbles et transmises d’un continent à l’autre par l’entremise de satellites de télécommunication. À l’aide d’une antenne parabolique, il est ainsi possible d’écouter en direct une émission diffusée à partir d’un pays lointain.

Dans le 3e et « dernier épisode » de cette saga de la communication, je vous ferai découvrir l’histoire révolutionnaire de l’informatique et d’Internet.

Voir aussi :

- Une petite histoire de la communication (premier chapitre)

- La section Communication et bureautique du Dictionnaire visuel

Cette entrée a été publiée dans Communication, Histoire, Société, Technologies, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une petite histoire de la communication 2

  1. Ping : Une petite histoire de la communication 3 - Blogue Ikonet | Blogue Ikonet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

L'équipe du blogue ikonet aime recevoir vos commentaires et vos questions, tant qu'ils respectent les quelques règles suivantes :
  • Les propos racistes, sexistes, homophobes, injurieux, diffamatoires, vulgaires ou inappropriés sont interdits ;
  • Le harcèlement, les attaques personnelles et les incitations à la haine sont interdits ;
  • La divulgation d'informations confidentielles et/ou protégées par une loi est interdite ;
  • Les propos n'ayant aucun rapport avec le sujet abordé par l'auteur ou s'adressant uniquement à un petit groupe d'internautes sont interdits ;
L'équipe du blogue ikonet se réserve le droit de supprimer, sans préavis, les commentaires qui ne répondent pas à une ou plusieurs de ces règles, et de modifier ces dernières.

Au plaisir de vous lire !

L'équipe de blogue ikonet