.......... Plus de ..........
  • 1000 variétés d’aliments
  • 50 vidéos de techniques culinaires
  • 600 recettes
Accueil > Aliments > Fruits > Coing

Coing

Cydonia oblonga, Rosacées
Fruit du cognassier, petit arbre qui serait originaire d'Iran et qui ne pousse que sous les climats chauds. Il mesure généralement de 4 à 6 m de haut. Le coing fut apprécié des Grecs et des Romains. En Grèce, on croyait que le coing éloignait les mauvaises influences. Il était considéré comme un symbole d'amour et de fertilité. On s'en servait dans les rites du mariage. Les Romains utilisaient son huile essentielle en parfumerie.

La confiture et la gelée sont les apprêts traditionnels du coing et ce, depuis les temps reculés. La richesse en pectine du fruit, une substance mucilagineuse épaississante, explique cet usage. Le mot «marmelade» vient du terme portugais marmelada qui signifie «confiture de coing» (marmelo). Les pépins du coing contiennent en abondance un mucilage qui autrefois entrait dans la préparation d'un fixatif pour les cheveux.

La mince peau du coing, d'abord verte, devient jaune lorsque le fruit est mûr. Comme la poire, le coing ne mûrit pas bien sur l'arbre. On le cueille donc à maturité, mais pas trop mûr, puis on le laisse mûrir à des températures oscillant entre 14 et 19 °C avec environ 85% d'humidité. Le coing a une chair très parfumée qui remplit la pièce d'une odeur suave. Il est cependant immangeable cru. Sa chair est ferme, sèche et riche en pectine. Elle a un goût âpre causé par sa teneur élevée en tannin qui disparaît à la cuisson. Elle s'oxyde rapidement lorsqu'elle est coupée. L'arroser de jus de citron ou la cuire immédiatement pour empêcher l'oxydation. La chair devient rose ou rouge à la cuisson.
Utilisation
Le coing conserve sa forme et sa texture à la cuisson. Il est cuit comme la pomme, après avoir été paré et, si désiré, pelé. On en fait de la confiture, de la gelée, de la compote, du sirop, du vin. Il est délicieux combiné à des pommes, des poires, des fraises ou des framboises. Les Européens apprécient particulièrement la pâte de coing, qui se nomme cotignac; cette pâte est également prisée des peuples hispanophones qui la nomment «dulce de membrillo». En Europe de l'Est, au Proche-Orient et en Afrique du Nord, le coing est souvent associé à la viande et à la volaille. On le met dans des plats mijotés, on le sert en compote.
Recette (Fruits)
thumbnail
40 minutes
Desserts
10 à 12 portions
 Ingrédients
2 gros oeufs
250 ml (1 tasse) de cassonade
125 ml (1/2 tasse) d'huile végétale
500 ml (2 tasses) de son de blé
250 ml (1 tasse) de lait
250 ml (1 tasse) de crème sure ou babeurre
10 ml (2 c. à thé) de bicaronate de sodium
425 ml (1 3/4 tasse) de farine tout usage
10 ml (2 c. à thé) de levure chimique
5 ml (1 c. à thé) de sel
175 ml (3/4 tasse) de raisins secs

Recettes suggérées
1h05
Desserts
4 portions
25 minutes
Plats principaux
4 portions
Glossaire culinaire
 peler
Enlever la peau (la pelure) d'un fruit, d'un légume, cru ou cuit.
Abonnez-vous à notre infolettre
Recevez notre infolettre chaque semaine
Suivez-nous sur
Recherche d’une recette par :