Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux

Les algues

Plus de 25 000 espèces d’algues vivent en milieu aquatique, dans l’eau douce ou l’eau salée, ainsi que sur certains terrains humides. En mer, certaines algues flottent à la surface de l’eau. D’autres sont fixées sur les rochers du littoral, rarement à plus de 30 m de profondeur, puisqu’au-delà de cette profondeur, la lumière devient insuffisante pour que les algues se nourrissent.

Les algues unicellulaires (formées d’une seule cellule) sont microscopiques. Elles vivent souvent en suspension dans l’eau douce ou l’eau de mer et font partie des organismes composant le plancton.

Les algues pluricellulaires, quant à elles, sont composées de plusieurs cellules associées sous forme de filaments ou de lames, et peuvent mesurer plusieurs mètres.

La structure d’une algue

Les algues sont parmi les espèces les plus simples du monde végétal. Ce sont des thallophytes : sans tige, ni racine, ni feuille, elles se présentent sous la forme d’un assemblage de cellules plus ou moins ramifié, le thalle.


Les divisions du thalle, appelées frondes, prennent la forme de lames de largeur variable, parfois parcourues par des nervures médianes en saillie. Le réceptacle, partie renflée qui porte les gamètes, organes reproducteurs de l’algue, se situe à l’extrémité de la fronde, tandis qu’à l’autre bout de l’algue un petit crampon, l’haptère, lui permet de rester bien accrochée à son support. Le thalle de certaines algues arbore en plus de petites poches remplies de gaz, les aérocystes, qui assurent leur flottaison.

Algues vertes, brunes et rouges

Les algues présentent diverses colorations selon le type de pigments qu’elle renferment : on rencontre principalement des algues vertes, rouges et brunes. Cependant, toutes les algues possèdent un pigment vert, la chlorophylle, qui capte l’énergie lumineuse et permet la production de matière organique par photosynthèse. Les algues sont ainsi capables de fabriquer leur propre nourriture, on dit donc d’elles qu’elles sont autotrophes.


La laminaire sucrée est une algue brune du littoral de l’Atlantique Nord. Elle vit cramponnée aux rochers immergés dans des eaux peu agitées.

La dilsea est une algue rouge dont le thalle est épais et charnu. Fixée aux rochers dans des eaux  assez profondes, elle est rarement émergée.

Les algues vertes poussent souvent en eaux douces. Ce sont les plus nombreuses : il en existe environ 8 000 espèces.

La reproduction des algues

Les algues peuvent se reproduire par voie asexuée, que ce soit par simple fragmentation du thalle ou par la libération dans l’eau de cellules appelées spores, qui germent ensuite pour former de nouvelles algues identiques à l’algue mère. La plupart des algues peuvent aussi se reproduire par voie sexuée. Lorsque l’algue atteint sa maturité, les réceptacles situés à l’extrémité des frondes libèrent dans l’eau des gamètes mâles et femelles. Les mâles sont munis de flagelles, qui leurs permettent de rejoindre à la nage les gamètes femelles et de les féconder. La fécondation, soit la fusion d’un gamète mâle et d’un gamète femelle, conduit à la formation d’un zygote, une cellule unique qui se multiplira pour former progressivement une nouvelle algue.