Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux

Le chou

Le chou est une plante potagère probablement rapportée d’Asie mineure en Europe environ 600 ans avant notre ère. La culture du chou s’est répandue par la suite dans le nord de l’Europe parce qu’elle est bien adaptée au froid. Ce légume devint donc très estimé en Allemagne, en Pologne et en Russie. Le chou est reconnu pour ses nombreuses propriétés médicinales depuis les temps anciens. Les Grecs et les Romains le considéraient comme une véritable panacée.


De nombreuses variétés

Le chou fait partie d’une grande famille qui comprend notamment le chou frisé, le brocoli, le chou cavalier, le chou de Bruxelles, le chou marin et le chou-rave. Il est formé d’une superposition de feuilles épaisses, pommées ou non, lisses ou frisées, de couleur verte, blanche ou rouge.


Il existe près de 400 variétés de choux. On trouve des choux à inflorescences (brocoli, chou-fleur), d’autres à tiges (chou-rave, chou chinois) ou à feuilles lisses ou frisées (chou vert, chou rouge).


Le chou de Bruxelles

L’origine de cette plante potagère est obscure; même si le chou de Bruxelles est parent avec la variété sauvage de chou et utilisé depuis des milliers d’années, il semblerait que le chou de Bruxelles tel qu’on le connaît aujourd’hui n’aurait été développé que depuis quelques centaines d’années seulement, dans le nord de l’Europe, près de Bruxelles dont il tire son nom. Contrairement aux autres choux, les choux de Bruxelles se consomment généralement cuits, en légume d’accompagnement, seuls ou arrosés de beurre, de jus de citron ou de béchamel.


Valeur nutritive et propriétés médicinales du chou

Le chou est une excellente source de vitamine C et d’acide folique, et une bonne source de potassium. On dit le chou anticancéreux et son jus d’une grande efficacité dans le traitement des ulcères d’estomac. En effet, il agirait comme cicatrisant gastro-intestinal grâce à sa teneur en vitamine U. On lui attribue également des propriétés antibiotiques, reminéralisantes et apéritives. En phytothérapie, on s’en sert pour traiter plus de 100 maladies.