Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux
eaux profondes

La faune des sources hydrothermales ou vivre dans des conditions extrêmes !

En 1977, trois chercheurs à bord du submersible Alvin trouvèrent, à leur grande surprise, un attroupement de plusieurs animaux étranges et gigantesques à quelque 2 500 m de profondeur. Les chercheurs firent rapidement le lien entre cet oasis de vie et les sources hydrothermales situées tout près. Ces sources sont des cheminées sous-marines situées dans des zones volcaniques. Elles crachent des jets d’eau dont la température frôle les 400 °C ! Cet environnement hostile chargé de gaz toxiques, où l’eau bouillante et l’eau glaciale se côtoient, abrite pourtant une faune dense, variée et unique ! Il s’agit d’un écosystème exceptionnel, l’un des rares sur Terre qui ne dépende pas du soleil. Le premier maillon du réseau alimentaire est ici représenté par des bactéries. Celles-ci utilisent le sulfure d’hydrogène, un gaz toxique provenant des sources, pour se développer et croître. L’abondance des bactéries attire plusieurs animaux, comme des vers et des palourdes, qui à leur tour nourrissent de nombreux carnivores, comme des poissons et des crabes.


Carte des eaux profondes


Le crabe hydrothermal


Les 14 espèces de crabes hydrothermaux sont les créatures les plus féroces de leur écosystème. Rassemblés en gigantesques groupes autour des cheminées, ils dévorent aussi bien des bactéries que des vers, des crevettes ou des mollusques. Parfois, ils se mangent même entre eux !

Crabe blanc



Le ver de Pompéi


Vers de Pompeis

Le ver de Pompéi est l’animal qui vit le plus près des sources hydrothermales. Ce ver, qui atteint près de 15 cm de long, endure des conditions extrêmes : la température de l’eau à sa tête avoisine 20 °C, tandis que celle à sa base, fixée directement sur la cheminée volcanique, peut atteindre 80 °C ! Le ver doit son nom à la ville italienne de Pompéi, ensevelie sous les cendres du volcan Vésuve en l’an 79.



Les palourdes géantes


Les palourdes géantes se rassemblent par centaines autour des sources hydrothermales. Ces mollusques, dont la coquille atteint une taille de près de 30 cm, hébergent des bactéries dans leurs branchies. Ces bactéries utilisent le soufre provenant des sources pour produire la nourriture dont les palourdes ont besoin.

Palourdes géantes

La lycode hydrothermale


La lycode hydrothermale est parmi les rares poissons vivant dans l’environnement des sources hydrothermales. Son corps, qui peut mesurer plus de 30 cm, est blanc et sans écailles. Ce prédateur dont la forme rappelle celle d’une anguille nage lentement près du fond, où il se nourrit surtout de petites crevettes et de mollusques.

Zoarcid



Le riftia


Riftias

Protégé par un tube attaché au fond marin, le riftia est un ver géant qui peut mesurer jusqu’à 2 m de haut. Cet invertébré vit en colonie à plus de 2 000 m de profondeur, près des sources hydrothermales. Ne possédant ni bouche, ni tube digestif, le riftia héberge dans son corps des bactéries qui produisent la nourriture dont il a besoin.

Pour aller plus loin

La section « Règne animal »
Les récifs coralliens : un monde arc-en-ciel Le corail, dont il existe près de 1 000 espèces, est constitué de [...]
Google explore le monde sous-marin
À chacun sa place : principales veines et artères
PARTAGEZ CETTE CAPSULE ENCYCLOPÉDIQUE