Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux

La grenouille, reine de la métamorphose

La grenouille est un amphibien d’eau douce à sang froid, à la peau nue et humide, aussi agile à la nage que pour sauter. Grâce à ses pattes antérieures puissantes, elle peut faire des bonds de 5 mètres de long!
Cachée sous une roche, la grenouille des bois, très présente en Amérique du Nord, ne respire plus, son sang est figé dans ses veines et les deux tiers de l’eau contenue dans son corps sont gelés. Son corps produit des substances lui permettant de vivre dans cet été de congélation pendant plusieurs semaines : du sucre, qui assure à la fois l’énergie aux organes endormis, et un antigel particulier qui prévient la formation de glace dans ses cellules.


Une étreinte féconde

La plupart des 3500 espèces de grenouilles et de crapauds s’accouplent dans l’eau. Chez la grenouille, le mâle enlace fermement la femelle dans une position que l’on appelle l’amplexus. Loin d’embêter la femelle, cette douce étreinte la stimule au contraire à pondre dans l’eau des centaines et des centaines d’œufs, que le mâle s’empresse alors de fertiliser. Les futurs parents ne relâchent leur étreinte que lorsque la fécondation des œufs est terminée.


La métamorphose de la grenouille

Après la fécondation, les œufs se métamorphosent en têtard, une larve aquatique respirant par des branchies, qui deviendra la grenouille adulte. Les différents stades de cette métamorphose s’étalent en général sur quelques semaines, mais peuvent atteindre deux ans chez certaines espèces.


Tant de façons de se défendre

Certaines grenouilles d’Indonésie possèdent des pattes palmées ainsi qu’une membrane de peau qui s’étend entre le dernier doigt et le coude de chacune des pattes de devant. Cet ensemble de membranes agit comme un véritable petit parachute qui lui permet de se sauver des prédateurs.
Les petites grenouilles dendrobates, quant à elles, sont les grenouilles les plus colorées mais aussi les plus venimeuses de toutes. Le venin fabriqué par des glandes de leur peau est si fort que les Indiens d’Amazonie en enduisaient la pointe de leurs lances et de leurs flèches pour chasser le petit gibier et se défendre de leurs ennemis.
On dit que le venin d’une seule de ces grenouilles pourrait servir à enduire 50 pointes de flèches.