Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux

L’accouchement

L’accouchement est l’ensemble des phénomènes survenant dans le corps de la femme enceinte qui conduisent à la naissance de son enfant. Il se produit généralement entre la 37e et la 42e semaine d’aménorrhée. Un accouchement ayant lieu avant la 37e semaine est considéré prématuré. S’il survient plus de 10 jours après le terme prévu, on parle de prolongation de grossesse. L’accouchement a normalement lieu par les voies naturelles, mais une intervention chirurgicale, la césarienne, est parfois nécessaire.

Le déroulement de l’accouchement


Au cours des dernières semaines de la grossesse, la fœtus place généralement sa tête en direction du col de l’utérus. L’accouchement commence lorsqu’une hormone, l’ocytocine, déclenche la dilatation du col de l’utérus et les contractions spasmodiques des muscles de l’utérus. Le sac amniotique peut se rompre, libérant le liquide amniotique, tandis que les contractions utérines deviennent plus fréquentes et s’intensifient. C’est le travail. L’expulsion de l’enfant survient en moyenne après 10 heures de travail, mais cette durée est plus courte chez les femmes ayant déjà accouché. L’accouchement s’achève par l’expulsion du placenta, ou délivrance.

L'accouchement L'accouchement

Accoucher en milieu médicalisé


Dans les pays industrialisés, la plupart des accouchements ont lieu en milieu médicalisé afin d’intervenir rapidement en cas de complication. Une infirmière, ou une sage-femme, suit l’évolution du travail en évaluant régulièrement la dilatation du col de l’utérus et en surveillant les contractions utérines. Les battements cardiaques du fœtus sont également surveillés grâce à un capteur à ultrasons disposé sur l’abdomen de la mère (monitorage fœtal). La sage-femme est habilitée à accoucher le bébé, mais un médecin intervient en cas de complication ou si la naissance présente certains risques, notamment en cas d’accouchement prématuré ou de grossesse multiple. Par ailleurs, la douleur ressentie par la mère peut être atténuée par une anesthésie péridurale, technique également utilisée en cas d’accouchement par césarienne. La péridurale, ou épidurale, est pratiquée pour supprimer localement les sensations douloureuses de la mère, sans altérer sa conscience. Le produit anesthésique est injecté dans le bas du dos, généralement entre la troisième et quatrième vertèbre lombaire, dans l’espace épidural entourant la moelle épinière. Elle ne présente aucun risque pour le fœtus.

Vertèbre cervicale
Vertèbre cervicale

Structure de la moelle épinière
Structure de la moelle épinière

Accoucher à domicile


Dans le monde, la majorité des accouchements se déroulent à domicile. Dans les pays industrialisés, une femme peut envisager d’accoucher à domicile si sa grossesse ne montre aucun risque : fœtus unique se présentant normalement, placenta bien positionné, etc. Toutefois, ce type d’accouchement nécessite de prendre certaines précautions. Le praticien qui accompagne le travail doit notamment disposer du matériel médical nécessaire pour faire face à une éventuelle complication.

L’accouchement par césarienne


L’accouchement par césarienne est une intervention chirurgicale qui vise à extraire le fœtus par une ouverture pratiquée dans la paroi de l’abdomen et de l’utérus. L’opération se déroule en bloc opératoire, sous anesthésie générale ou péridurale, et dure environ une heure. L’accouchement par césarienne est pratiqué si l’accouchement par les voies naturelles représente un danger pour la mère ou l’enfant, notamment en cas de dilatation insuffisante du col de l’utérus, de bassin trop étroit, de placenta mal placé, de présentation par le siège, de fœtus particulièrement gros ou de souffrance fœtale. Ce type d’accouchement présente de rares complications et laisse une cicatrice discrète, de 10 cm de longueur environ, au dessus du pubis. Toutefois, la période qui le suit (post-partum) est plus pénible qu’après une naissance naturelle : lactation plus tardive, fatigue, douleurs abdominales et cicatrisation plus longue. Dans le monde, environ 1 naissance sur 7 a lieu par césarienne, le taux le plus élevé étant en Amérique Latine et aux Caraïbes et celui le plus bas en Afrique.

Le don de sang de cordon ombilical


Des certains pays, les femmes peuvent décider de donner le sang du cordon ombilical, riche en cellules souches. Pour en savoir davantage sur le don de sang de cordon, lisez notre article de blogue sur le sujet.

Pour aller plus loin

L'appareil reproducteur de la femme - Corps humain virtuel
Le cycle menstruel
Banque de sang de cordon : le don d'une vie
Ovule


PARTAGEZ CETTE CAPSULE ENCYCLOPÉDIQUE