Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux

Les névroses

Les personnes souffrant de névrose ont des comportements anormaux dont elles sont conscientes, mais qu’elles ne parviennent pas à modifier. Ce trouble psychologique, dû à un déséquilibre dans la libération de neurotransmetteurs, perturbe la vie affective sans que les facultés intellectuelles soient touchées. Contrairement à la psychose, il n’y a pas de perte de contact avec la réalité. La névrose est propre à chaque sujet, mais un ensemble de symptômes caractéristiques permettent son diagnostic : difficultés relationnelles, anxiété, sentiment de mal-être, compulsions, obsessions, phobies, troubles sexuels, etc. Certaines névroses constituent un handicap social sévère et peuvent provoquer une dépression, voire un suicide.

Le trouble obsessionnel-compulsif

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC), ou névrose obsessionnelle, est une névrose caractérisée par la présence d’obsessions et de compulsions. Ces symptômes exercent une contrainte forte sur le sujet, qui y consacre beaucoup d’énergie. Il reconnaît le caractère aberrant de son comportement mais ne peut le modifier. Les TOC débutent généralement à l’adolescence et sont fréquemment associés à d’autres troubles mentaux tels que la dépression, les phobies, l’anorexie, la schizophrénie ou la dépendance affective.

Les névroses

Le trouble de l’anxiété généralisée

Le trouble de l’anxiété généralisée, ou névrose d’angoisse, est une névrose caractérisée par une anxiété permanente (inquiétude et alerte constantes, préparation au pire). À cet état s’ajoutent parfois des crises brutales, pendant lesquelles le sujet a l’impression de devenir fou ou de mourir et présente certains symptômes physiques : spasmes intestinaux, accélération du rythme cardiaque, transpiration, sensation d’oppression, tremblements, sécheresse des muqueuses. Le trouble de l’anxiété généralisée touche plus souvent les femmes et les jeunes adultes.

Les phobies et la névrose phobique

Une phobie est une peur intense déclenchée par un objet ou une situation, lesquels ne sont pas en eux-mêmes objectivement dangereux. On en distingue plusieurs types : phobies liées aux espaces (agoraphobie, claustrophobie), phobies sociales (peur des situations dans lesquelles on est observé ou jugé), phobies particulières comme la peur de certains animaux, des transports, des éléments naturels, du sang, etc. La phobie est le symptôme de nombreuses affections psychiatriques et constitue le symptôme dominant de la névrose phobique. Une personne qui en souffre éprouve une terreur paralysante, incontrôlable et incoercible face à l’objet ou la situation phobique. En état d’alerte constant, elle met en place des conduites d’évitement afin de ne pas se retrouver en contact avec l’objet de sa phobie.
Les phobies les plus fréquentes sont les phobies sociales et celles liées aux espaces. D’autres phobies sont très répandues, comme la peur des araignées (arachnophobie), des chiens (cyanophobie), des serpents (ophiophobie), de l’eau (aquaphobie), des étrangers (xénophobie), de prendre l’avion (ptéronophobie) et des hauteurs (acrophobie).

morphologie de l’araignée image

races de chiens image

exemples de reptiles image

avion long-courrier image


Blogue ikonet : De la peur du vendredi 13