Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux

Les mammifères marsupiaux

Contrairement à la plupart des mammifères qui mettent au monde des petits complètement formés, la femelle marsupiale donne naissance à un embryon de la taille d’un haricot, aveugle et dépourvu de poil. Son petit doit alors ramper dans sa fourrure pour trouver refuge dans la poche ventrale. Là, il tète une mamelle pour poursuivre son développement. Au bout de quelques mois, le petit est assez gros et développé pour sortir de la poche maternelle, mais il y revient au moindre danger jusqu’à ce qu’il soit devenu trop grand pour s’y loger…


Le kangourou

Le kangourou est le plus grand et le plus connu des marsupiaux. Il peut mesurer 2 mètres de haut et ainsi dépasser en hauteur un être humain. Les puissantes pattes de cet animal australien lui permettent de se déplacer en bondissant, tel un ressort, dans les forêts et les savanes boisées de l’est de l’Australie. Sa lourde queue lui servant de balancier, ce marsupial peut, pour prendre la fuite, réaliser des bonds de plus de 9 mètres de long et atteindre une vitesse de 50 km/h!


L’opossum

La plupart des espèces de marsupiaux vivent en Australie et en Nouvelle-Guinée. Les opossums, qui vivent en Amérique, font donc figure d’exception. Parmi eux, l’opossum de Virginie est un comédien remarquable. Dès qu’un ennemi approche, il se met à grogner et à siffler. Si cette tactique ne décourage pas le prédateur, l’opossum s’effondre soudainement et demeure complètement immobile, le corps tout mou, la bouche et les yeux entrouverts : il fait le mort! Avec ce truc infaillible, il n’est pas surprenant que cet animal préhistorique ait survécu jusqu’à nos jours!


Le koala

Le koala ne vit qu’en Australie et dort 18 heures par jour, fermement accroché aux branches d’un arbre. Ce grimpeur solitaire occupe le reste de son temps à sélectionner avec soin les feuilles d’eucalyptus dont il se nourrit et qui lui fournissent toute l’eau dont il a besoin. Le terme aborigène koala signifie d’ailleurs « qui ne boit pas ». À la fin du 19e siècle et au début du 20e, des millions de koalas furent massacrés pour leur fourrure douce et épaisse, utilisée dans la confection de manteaux et de jouets. La popularité de cette chasse était telle que l’espèce disparut complètement de certaines régions de l’Australie et frôla l’extinction. La chasse au koala est interdite depuis 1927, mais l’animal reste malgré tout menacé par la destruction de son habitat…