Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux

Le squelette humain

Comme les autres vertébrés, l’être humain possède un squelette interne qui sert de support aux différents muscles de son corps, mais aussi de protection aux organes vitaux. L’agencement et l’articulation des os du squelette déterminent également la nature des mouvements du corps.
Le squelette humain adulte compte généralement 206 os, mais ce nombre peut varier légèrement d’un individu à l’autre : certains individus possèdent, par exemple, une paire de côtes supplémentaires.
Les os du corps humain se répartissent entre le squelette axial (les os du crâne et de la face, les vertèbres, les côtes et le sternum) et le squelette appendiculaire, formé des membres supérieurs et inférieurs ainsi que des ceintures osseuses (os des épaules et des hanches) qui les rattachent au squelette axial.


Vue antérieure Vue postérieure
Vue antérieure Vue postérieure

La croissance et la structure des os


La formation des os commence dès le stade embryonnaire, mais de nombreuses parties du squelette sont encore constituées de cartilage à la naissance. Les os n’atteignent leur taille définitive qu’à l’âge adulte. Cette croissance s’effectue par un processus nommé ossification : les cellules cartilagineuses se multiplient, meurent, et sont remplacées par des cellules osseuses.

Structure d’un os long
Structure d’un os long
Parties d’un os long
Parties d’un os long

À poids égal, un os est 6 fois plus solide qu’une barre d’acier. Cette remarquable résistance provient de la nature de ses tissus. Tous les os sont constitués d’un assemblage de tissus compacts et de tissus spongieux, dont la proportion et la disposition diffèrent selon les types d’os. Ces tissus contiennent du collagène, une protéine qui procure aux os leur flexibilité, et des sels minéraux (calcium et phosphore), responsables de leur solidité.


Vidéo: La structure des os


Les types d’os


Les quelque 200 os qui composent le squelette humain ne présentent pas tous la même forme. On distingue généralement 4 types d’os selon leur apparence : les os plats, les os courts, les os longs et les os irréguliers. Cette classification met en lumière l’adéquation entre la forme d’un os et sa fonction.
Les os longs, par exemple, comme l’humérus, le fémur ou la clavicule, se caractérisent par leur forme allongée. Mais ils peuvent être de dimension réduite, comme les phalanges des doigts. Les quatre membres du corps humain sont constitués principalement d’os longs, sur lesquels s’attachent des muscles moteurs.

Les types d’os

Types d’os


Des assemblages complexes d’os


La tête : Le crâne n’est pas formé d’un seul os, mais de huit éléments différents qui se soudent progressivement les uns aux autres au cours de la croissance. Plus nombreux, les os de la face adoptent des formes irrégulières. Ils dessinent les cavités de la bouche, des fosses nasales, des orbites et des sinus.

Vue latérale du crâne
Vue latérale du crâne

Crâne vue antérieure

Vue antérieure du crâne - corps humain virtuel

La colonne vertébrale : La colonne vertébrale, aussi appelée rachis, constitue l’axe central du corps humain. Elle s’étend de l’arrière du crâne jusqu’au bassin et consiste en une chaîne de 33 petits os, les vertèbres, qui abritent la moelle épinière et servent de points d’attache aux côtes et aux muscles.

Os de la colonne vertébrale

Os de la colonne vertébrale

Colonne vertébrale
Colonne vertébrale - corps humain virtuel

La main et le pied : Avec l’évolution de l’espèce humaine, la fonction des mains et des pieds s’est nettement différenciée : les premières servent à saisir, tandis que les seconds assurent la stabilité et le déplacement du corps. Malgré ces différences, le squelette de la main et du pied conservent de très grandes similitudes : 5 doigts formés de phalanges, une partie centrale constituée de cinq os longs et une partie postérieure, composée d’os courts, qui assure l’articulation du membre. Ensemble, nos deux mains et nos deux pieds comptent 106 os, ce qui représente plus de la moitié de notre squelette.

Main Pied
Main Pied

Fracture des os


L'os brisé se répare tout seul. Au moment de la fracture, du sang s'écoule des vaisseaux sanguins déchirés et un caillot se forme. Des cellules spéciales de l'os envahissent ensuite le lieu de l'accident et produissent un cal, une sorte de bouchon fibreux. Le cal remplace graduellement le caillot de sang et relie les deux extrémités brisées. Avec le temps, il se transforme en véritable tissu osseux. Pour permettre la guérison d'une fracture, le médecin doit souvent poser un plâtre pour immobiliser l'os pendant qu'il se ressoude. Deux mois environ suffisent pour que l'os se répare et que tout redevienne normal.

Rayons X


Le phisicien Wilhelm Conrad Röntgen découvrit les rayons X en 1895. Bien qu'invisibles, ces rayonnements pouvaient passer à travers le corps et former une image sur une plaque photographique se trouvant de l'autre côté. S'ils traversent aisément les organes mous comme la peau et les muscles, les rayons X traversent moins facilement la matière plus dense comme les os, laissant des traces blanches sur les photographies à l'emplacement de ceux-ci. Quelques mois après la découverte de Röntgen, de nombreux médecins utilisaient les mystérieux rayons pour diagnostiquer les fractures. En 1901, le physicien allemand reçut le prix Nobel pour sa découverte.

 
 

Voir aussi :

Dans le dictionnaire visuel :

Dans les capsules encyclopédiques De Visu :

Abonnez-vous à l'infolettre De Visu pour recevoir des nouvelles d'ikonet ; découvrez nos billets de blogue, capsules encyclopédiques, jeu de la semaine, et plus encore !
Consultez les archives De Visu >
PARTAGEZ CETTE CAPSULE ENCYCLOPÉDIQUE