Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux

La gastroentérite, quand les aliments rendent malade

La gastroentérite est une inflammation de la muqueuse de l’estomac et des intestins qui se traduit, entre autres, par une diarrhée et des vomissements. Elle est le plus souvent provoquée par une infection due à l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés par des éléments pathogènes, comme des bactéries, des virus (norovirus, rotavirus) ou des parasites intestinaux. La gastroentérite peut aussi être causée par une intolérance alimentaire ou une intoxication alimentaire. Cette dernière est due à l’ingestion d’aliments contenant des substances toxiques (champignon vénéneux, viande hachée ou mayonnaise contaminée par une toxine, etc.).


La diarrhée et son soulagement

La diarrhée associée à une gastroentérite infectieuse apparaît brusquement. Dans la plupart des cas, la guérison survient spontanément après quelques jours de repos et de diète à base d’aliments liquides et caloriques (solutions de réhydratation). La prise de médicaments antidiarrhéiques soulage temporairement les symptômes, mais peut retarder l’élimination de l’agent pathogène et la guérison. Ils doivent être utilisés seulement lorsque c’est nécessaire (dans le cas de déplacements, par exemple).

Les norovirus

Les norovirus sont des virus très contagieux, responsables de gastroentérites. Leur transmission a généralement lieu par l’intermédiaire d’eau ou de nourriture contaminées, particulièrement les fruits de mer. Ils peuvent aussi être transmis d’une personne à l’autre lorsque les règles d’hygiène sont négligées. Les symptômes de la gastroentérite se déclarent un à deux jours après la contamination et la guérison survient spontanément deux à trois jours plus tard.


Les salmonelloses

Les salmonelloses sont des maladies infectieuses des intestins, causées par des bactéries du genre Salmonella. La contamination découle de la consommation d’eau ou d’aliments infectés par les bactéries (produits laitiers, œufs crus, volaille, fruits de mer). Les premiers symptômes de la gastroentérite apparaissent entre 12 et 24 heures après l’ingestion de produits contaminés. Dans la plupart des cas, les malades guérissent spontanément en trois à cinq jours. Toutefois, chez les personnes au système immunitaire affaibli, l’infection peut prendre une forme plus grave et nécessiter une hospitalisation et l’administration d’antibiotiques.


La turista

La turista est une gastroentérite infectieuse contractée au cours d’un séjour dans un pays étranger. Aussi appelée « diarrhée des voyageurs », elle est généralement causée par la consommation d’eau ou d’aliments infectés par la bactérie Escherichia coli, mais elle peut aussi être due à un virus ou à un parasite. Les symptômes cessent généralement après quelques jours. S’ils persistent, s’ils s’accompagnent d’une fièvre importante ou de sang dans les selles, il faut consulter un médecin.

Le botulisme

Le botulisme est une intoxication alimentaire rare mais grave, causée par une substance toxique produite par la bactérie Clostridium botulinum. La contamination découle de la consommation d’aliments infectés, le plus souvent des viandes et des charcuteries contaminées ou des conserves mal stérilisées. Les premiers symptômes de gastroentérite (douleurs abdominales, vomissements, diarrhée) sont suivis d’une atteinte du système nerveux : troubles de la déglutition, de l’élocution et de la vision. Les formes sévères de botulisme entraînent une paralysie et des troubles cardiaques et respiratoires, parfois fatals.


Les intoxications alimentaires dues aux champignons vénéneux

Plusieurs champignons sont vénéneux, c’est-à-dire qu’ils contiennent des substances toxiques pour l’être humain lorsqu’elles sont ingérées. C’est le cas de l’amanite phalloïde, de l’amanite tue-mouche ou de la lépiote brune. La consommation de champignons vénéneux entraîne une gastroentérite ou divers troubles plus graves. Les symptômes se manifestent entre 15 minutes et plus de 10 heures après la consommation du champignon vénéneux. Le traitement dépend de la toxine ingérée et de la gravité des symptômes. Une assistance médicale de plusieurs jours peut parfois être nécessaire. Afin de prévenir toute intoxication, il est préférable de faire identifier les champignons cueillis par un spécialiste et de ne pas placer des espèces différentes dans un même contenant.


La maladie du hamburger

La maladie du hamburger est ainsi nommée parce qu’elle met principalement en cause la viande de bœuf hachée insuffisamment cuite. Il s’agit d’une intoxication alimentaire due à la production d’une toxine par la bactérie Escherichia coli O157:H7, présente dans les intestins des bœufs et qui peut contaminer la viande préparée lors de l’abattage. Les symptômes de la gastroentérite qui en résulte se limitent le plus souvent à des douleurs abdominales importantes et à une diarrhée parfois sanglante. Une fièvre modérée peut également être présente. Chez l’enfant de moins de 15 ans, la maladie peut être plus grave et conduire à une insuffisance rénale aiguë qui nécessite une dialyse.


Voir aussi :

Dans le dictionnaire visuel :

Dans les capsules encyclopédiques De Visu :

Dans le blogue ikonet :

>