Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux
La grippe

La grippe, un virus qui donne la fièvre

La grippe, ou influenza, est une infection virale courante et généralement bénigne qui touche principalement l’appareil respiratoire. Très contagieuse, la grippe affecte chaque hiver environ 10 % de la population des pays industrialisés et constitue une cause de mortalité importante chez les personnes fragiles comme les personnes âgées ou immunodéprimées. Bien qu’il n’existe aucun traitement curatif contre la grippe, la vaccination offre une bonne protection à condition qu’elle soit renouvelée chaque année.


Quelle est la différence entre le rhume et la grippe

L’angine (mal de gorge), la congestion nasale et les écoulements du nez sont le plus souvent les symptômes d’un rhume. La fièvre élevée, les courbatures, les maux de tête et la fatigue intense sont plutôt associés à la grippe.

Les symptômes de la grippe (syndrome grippal)

Le syndrome grippal, ou état grippal, est un ensemble de symptômes provoqués par la grippe : fièvre supérieure à 40 °C, frissons, douleurs musculaires et articulaires, maux de tête et fatigue importante. Il se manifeste aussi dans le cadre d’autres maladies infectieuses, le plus souvent d’origine virale. Dans le cas de la grippe, le syndrome grippal apparaît dans les 48 heures après la contamination par le virus et s’accompagne d’une inflammation généralisée des voies respiratoires (nez, gorge, trachée, bronches) et de toux sèche. En général, la grippe guérit spontanément en une semaine. Chez les personnes souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires chroniques, une surinfection bactérienne peut causer une pneumonie.


Le soulagement des symptômes de la grippe

Boire beaucoup d’eau ou d’autres liquides et se reposer au lit permettent habituellement d’apaiser les symptômes de la grippe. Des médicaments tels que des antipyrétiques et des analgésiques peuvent aussi être utilisés pour abaisser la fièvre et soulager les courbatures et les maux de tête.


Le virus de la grippe

La grippe est due au virus Myxovirus influenzae, qui possède une très grande capacité de mutation. Ainsi, le virus de la grippe est différent chaque année et la vaccination doit être renouvelée chaque automne pour être efficace. Le virus se propage par les microgouttelettes issues des éternuements ou de la toux et par le contact direct avec une personne infectée. Très résistant, il est capable de survivre sur des objets comme un clavier d’ordinateur, un téléphone ou une poignée de porte pendant au moins 24 heures. Le lavage fréquent des mains en période d’épidémie reste donc un des moyens efficaces de prévention.


Les nouvelles souches de la grippe et le risque de pandémie

Chaque année les épidémies de grippe saisonnière provoquent entre 250 000 et 500 000 décès à travers le monde. Il s’agit de l’une des plus importantes causes de décès par une maladie infectieuse. De nouvelles souches de virus de la grippe, très différentes du virus de la grippe saisonnière, apparaissent périodiquement. Elles peuvent résulter de la mutation d’un virus existant ou de la combinaison d’un virus grippal humain avec un virus de grippe porcine ou aviaire. Ces grippes, contre lesquelles les hommes ne sont pas immunisés, sont susceptibles d’infecter la population et de se répandre rapidement, provoquant une pandémie. Pour une raison inconnue, ce phénomène survient trois ou quatre fois par siècle, comme au 20e siècle, au cours duquel ont eu lieu les pandémies de grippe espagnole (1918-1919), de grippe asiatique (1957-1958) et de grippe de Hong-Kong (1968-1969). Il est difficile de prévoir l’incidence et l’importance d’une pandémie grippale. Ses symptômes peuvent être identiques à ceux de la grippe saisonnière ou plus sévères, présentant un risque élevé de décès. Le virus peut également évoluer et réapparaître avec plus de virulence. Les scientifiques et les gouvernements sont donc vigilants face à l’apparition de ces nouvelles souches de la grippe, comme dans le cas des virus de la grippe aviaire de 2003 (H5N1) et de la grippe d’origine porcine de 2009 (H1N1).

Face au risque de pandémie grippale et pour se préparer à la combattre, les autorités sanitaires élaborent différentes stratégies : mise en place par l’Organisation mondiale de la santé d’une échelle d’alerte mondiale composée de six phases, mise en quarantaine d’animaux infectés, élaboration d’un vaccin (dont la production peut prendre plusieurs mois). En cas de pandémie avérée de grippe et dans l’attente d’un vaccin, il est préférable de limiter ses déplacements, notamment en transport en commun, d’éviter les lieux à forte concentration humaine, de porter un masque de protection couvrant le nez et la bouche et d’appliquer systématiquement les règles élémentaires d’hygiène comme se laver et se désinfecter les mains fréquemment, éternuer dans un mouchoir ou dans son coude, etc.


Voir aussi :

Les capsules encyclopédiques De Visu

Sur le blogue ikonet