Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux
Les déserts bannière

Les déserts : là où mère Nature est reine !

Les déserts se situent généralement de part et d’autre des tropiques, ou encore dans des régions éloignées des océans ou séparées de ceux-ci par des massifs montagneux. Ces milieux arides reçoivent très peu de précipitations, soit moins de 250 mm par an. Les déserts peuvent être chauds, comme le Sahara (nord de l’Afrique), ou froids, comme le désert de Gobi (Asie centrale). Les animaux et les végétaux des déserts rivalisent d’astuce pour s’adapter aux grands écarts de température et à la rareté de l’eau. Beaucoup de petits animaux vivent dans la fraîcheur d’un terrier, sortant uniquement la nuit. D’autres sont des spécialistes de l’économie d’eau ou mangent de la neige, notamment dans les déserts froids.

Répartition géographique des principaux déserts


Paysage désertique

Dans le désert, les pluies sont rares et prennent la forme d’averses violentes qui déversent brusquement de grandes quantités d’eau sur le sol sec et pratiquement dénué de végétation. Les plateaux rocheux sont ainsi facilement creusés par des rivières temporaires, qui s’assèchent très rapidement. L’écart de température entre le jour et la nuit est grand : très chaud le jour, le sol peut geler la nuit, ce qui cause l’éclatement des roches. En Afrique, un vocabulaire particulier est employé pour décrire le paysage désertique.



Paysage désertique

Erg

Les ergs sont des étendues désertiques constituées de dunes de sable.

Tassili

Un tassili est un vaste plateau rocheux.

Reg

Les regs sont des étendues désertiques constituées de pierres et de cailloux.

Oasis

Une oasis est un îlot de végétation en plein désert, lié à l’affleurement d’une nappe d’eau souterraine.

Oued

Un oued est un cours d’eau temporaire des régions désertiques. Plusieurs oueds ne coulent que le temps d’une pluie, mais de nombreux animaux en dépendent pour leur survie.

Sebkha

L’eau des oueds forme parfois des lacs temporaires, appelés sebkhas, dont le fond est constitué de sel.

L’expansion des déserts

Les déserts s’étendent chaque jour un peu plus. Ce phénomène s’appelle la désertification. Les causes de la désertification sont multiples : réchauffement climatique, déforestation, surpâturage, mauvaises pratiques agricoles qui dégradent le sol, etc. Chaque année, plus de 50 000 km2 de terres cultivables se transforment en déserts. La région africaine du Sahel, qui s’étend du Sénégal au Soudan, au sud du Sahara, est particulièrement atteinte. Ses sols s’assèchent et deviennent impropres à l’agriculture, la végétation disparaît et des tempêtes de sable s’abattent sur les villages. Pour contrer ce phénomène, les membres de plusieurs coopératives locales ont décidé de planter des arbres fruitiers. Ces derniers servent de rempart à l’avancée du désert. Une initiative qui porte ses fruits !


Les plantes succulentes

Les plantes succulentes, comme les cactus et les euphorbes, sont parfaitement adaptées à l’aridité des déserts. Elles possèdent des réserves d’eau stockées dans leur tige, leurs feuilles ou leurs racines et sont généralement de petite taille. Certaines possèdent des feuilles réduites à l’état d’épines, notamment pour limiter les pertes d’eau par évaporation et se protéger des animaux. De longues racines, déployées juste sous la surface du sol, permettent aux plantes succulentes de collecter toute trace d’humidité sur de grandes étendues.


Figuier de Barbarie

Le figuier de Barbarie (Opuntia ficus-indica) est un cactus originaire du Mexique.

Euphorbe résinifère

Euphorbe résinifère

L’euphorbe résinifère (Euphorbia resinifera) est originaire du Maroc.

Figuier de Barbarie

Voir aussi :

Dans le dictionnaire visuel :

Dans les capsules encyclopédiques De Visu :

Dans le blogue ikonet :

Dans les jeux ikonet :