Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux
Bandeau secheresses innondation

Inondations et sécheresses : trop, c’est comme pas assez !

Comme tous les organismes vivants, les êtres humains ont besoin d’eau pour survivre. Ils l’utilisent, entre autres, pour se laver, pour s’abreuver et pour arroser leurs cultures. Malheureusement, la disponibilité de l’eau dépend des précipitations et celles-ci ne sont pas réparties également sur la Terre. Certaines régions reçoivent très peu de pluie alors que d’autres en reçoivent énormément. Avec le temps, la plupart des populations se sont habituées à ces manques et à ces surplus. Le problème se pose en fait lorsque de brusques changements surviennent au moment où on s’y attend le moins. Une inondation se produit lorsque les cours d’eau ou la pluie envahissent des terrains habituellement découverts. Une sécheresse a lieu lorsqu’une longue période de temps anormalement sec épuise les ressources en eau. Ces catastrophes naturelles sont souvent aggravées par l’action des humains. Par exemple, en construisant des routes et des villes asphaltées, l’homme empêche l’eau de s’infiltrer dans le sol. En s’accumulant à la surface, l’eau finit par causer d’importants dégâts.


Les inondations

La crue d’un cours d’eau, des pluies prolongées, une mer déchaînée ou un barrage qui se rompt peuvent provoquer des inondations. Celles qui sont provoquées par un cours d’eau en crue sont les plus fréquentes. La crue est l’augmentation de la quantité d’eau qui s’écoule dans un fleuve ou une rivière à la suite de pluies abondantes ou de la fonte rapide des glaces. Les orages provoquent parfois des inondations inattendues, de même que les pluies diluviennes associées aux cyclones et aux ouragans. En plus de tout détruire sur leur passage, les inondations contaminent parfois les réserves souterraines d’eau potable à cause des déchets de toutes sortes qu’elles charrient. Non seulement l’eau souillée devient impropre à la consommation, mais elle favorise la propagation de maladies qui font à leur tour de nombreuses victimes.


Les pluies diluviennes et inondations : déluges désastreux !

Une pluie diluvienne s’abat sur le village. Un véritable torrent s’écoule à la surface du sol et se jette dans la rivière qui se gonfle d’eau. Bientôt, celle-ci déborde. L’inondation sème le désordre. Ici et là, des meubles et des débris de toutes sortes flottent, emportés à la dérive. Des automobilistes, surpris par la crue des eaux, sont prisonniers de leur voiture. Les maisons se remplissent de boue. L’eau potable devient tellement sale qu’elle ne peut plus être utilisée… Non seulement les inondations causent d’importants dommages matériels, mais elles entraînent de nombreuses pertes de vie, plus importantes encore que celles causées par les ouragans, les tornades ou la foudre.

Image innondation

Le sol s’effondre !

Souvent, les pluies torrentielles qui tombent à flanc de montagne provoquent des glissements de terrain. Sous l’effet de l’eau qui s’infiltre dans le sol, une masse de boue et de roches se détache de la montagne et dévale la pente à toute allure. Résultat : des routes barrées, des arbres déracinés et plusieurs maisons détruites.


32 000 km de digues !

Les crues du Yangzi Jiang sont redoutables. En 1931, le fleuve chinois a débordé sur les terres environnantes après des semaines de pluie ininterrompue. L’inondation et la famine qui s’en est suivie ont provoqué la mort de plus de trois millions de personnes ! À la suite de cette catastrophe, les Chinois ont construit 32 000 km de digues le long du fleuve et de ses tributaires ! Malgré leur grande efficacité, ces barrières n’ont pas entièrement réussi à empêcher le fleuve de sortir de son lit de nouveau.


La sécheresse

De nombreux pays qui reçoivent très peu de précipitations comptent sur de petites averses pour arroser leurs cultures. Lorsqu’elle dure plusieurs années, l’absence de pluie peut provoquer de mauvaises récoltes et appauvrir le sol à jamais. Dans des régions où la survie des habitants dépend de l’agriculture, le manque de pluie peut être dramatique : la famine s’installe, entraînant la mort de nombreuses personnes. Au cours des 50 dernières années, les sécheresses les plus persistantes et les famines les plus fréquentes sont survenues en Afrique. La sécheresse qui a ravagé des pays comme le Tchad et l’Éthiopie entre 1968 et 1988 a causé la mort de milliers de personnes et forcé des millions d’autres à se déplacer vers des régions plus humides.


 

Voir aussi :

Dans le Dictionnaire Visuel : La section « astronomie »

Dans les capsules encyclopédiques De Visu :

Dans le blogue ikonet :

Dans les jeux ikonet :