Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux
Cancer du sein

Traitement du cancer du sein : des perspectives prometteuses !

Entre 1980 et 2000, l’incidence du cancer du sein augmenta fortement, en partie à cause de la généralisation du dépistage, ce qui poussa les experts à évoquer une véritable épidémie. Mais depuis, ce nombre a baissé de façon significative, notamment grâce à la diminution des traitements hormonaux substitutifs chez les femmes ménopausées. D’après les statistiques actuelles, environ 1 femme sur 9 sera atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie et 1 sur 27 en mourra. Le taux de mortalité par cancer du sein diminue toutefois régulièrement. Les dépistages plus fréquents et plus efficaces permettent un diagnostic précoce et un meilleur pronostic. Les traitements du cancer du sein se sont également améliorés. Ils sont aujourd’hui plus ciblés et suscitent moins d’effets secondaires indésirables. De plus, de nombreux chercheurs développent de nouvelles pistes prometteuses, comme les traitements anti-angiogéniques qui visent à bloquer le développement des vaisseaux sanguins qui nourrissent la tumeur cancéreuse. Le dépistage génétique et la résonance magnétique chez les femmes à haut risque ou prédisposées à un cancer du sein laisse également entrevoir de grands progrès.



Les traitements des cancers du sein

La chirurgie est le principal traitement des cancers du sein. Selon la taille de la tumeur, on effectue une ablation partielle ou totale du sein, la mastectomie (ou mammectomie). L’opération est généralement associée à l’ablation des ganglions lymphatiques axillaires (de l’aisselle) et parfois suivie de radiothérapie. Une reconstruction mammaire peut ensuite être envisagée. La chimiothérapie anticancéreuse a connu d’importants progrès dans le traitement du cancer du sein, de même que l’hormonothérapie anticancéreuse.


La reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire est une technique chirurgicale réparatrice qui permet de reconstituer le sein et le mamelon après leur ablation. Le galbe du sein peut être reconstruit à l’aide d’un lambeau de muscle et de peau prélevé dans le dos ou sur le ventre, parfois combiné à l’implantation d’une prothèse mammaire. Trois mois plus tard, le mamelon et l’aréole sont reconstitués grâce à un tatouage ou à une greffe de peau prélevée sur l’intérieur de la cuisse, sur la vulve ou sur l’aréole du sein opposé. Les suites opératoires de la reconstruction mammaire sont assez douloureuses.


Le cancer du sein chez l’homme

Environ 100 fois plus rare que chez la femme, le cancer du sein chez l’homme est souvent diagnostiqué plus tardivement, ce qui le rend plus dangereux. Il se manifeste généralement par une petite masse ferme et indolore et est traité par chirurgie ou par hormonothérapie. Le cancer du sein masculin est associé à des troubles hormonaux ou à des affections des testicules.





Voir aussi :

Dans le Corps humain virtuel :

Dans le Dictionnaire Visuel :

Dans les capsules encyclopédiques De Visu :

Dans le blogue ikonet :

Dans les jeux ikonet :