Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux

L’exploration spatiale : sondes et navette

Les sondes survolent les milieux hostiles dont elles nous font parvenir les clichés, elles se posent là où l’homme ne peut aller afin de ramener sur Terre des échantillons aux fins d’analyse. Ces fabuleux engins nous en apprennent encore sur les planètes, les comètes, les astéroïdes et bien d’autres objets célestes.

Les sondes spatiales : les grands explorateurs des temps modernes

Ils ont pour noms Pioneer, Voyager, Galileo, Magellan, Ulysses, etc. Ce sont les explorateurs de notre époque, successeurs de Marco Polo, Christophe Colomb et Fernand de Magellan qui, jusqu’à la Renaissance, ont sillonné le globe terrestre. Nos explorateurs modernes sont des robots qui se substituent à nos yeux et à nos sens et qui, en l’espace d’une génération à peine, ont transformé notre vision du Système solaire.
Les sondes spatiales comptent parmi les réalisations techniques les plus ingénieuses qui soient. Non seulement doivent-elles couvrir des centaines de millions de kilomètres et affronter l’hostilité de l’espace interplanétaire, elles doivent également assurer par elles-mêmes toutes les manœuvres de la mission – dont l’atterrissage – sans assistance terrestre, grâce à l’ordinateur de bord. Une sonde typique comporte habituellement deux modules : un ordinateur et un atterrisseur.


Pioneer 10 et 11 : les premiers grands voyageurs

Pioneer 10 et 11 furent les premières sondes à s’aventurer au-delà de l’orbite de Mars. Ces petits robots (260 kilos) ont été lancés en mars 1972 et en avril 1973. Pioneer 10 a été la première sonde à pénétrer dans la ceinture d’astéroïdes, qu’elle traverse sans encombre. En décembre 1973, elle passe à 130 000 kilomètres de Jupiter et nous transmet alors les premières images rapprochées de la planète géante ; elle observe son intense champ magnétique et découvre que la planète est avant tout un astre dépourvu de surface solide.
On a muni les sondes Pioneer d’une plaque d’aluminium doré comportant un message conçu par l’astronome américain Carl Sagan. Des informations sur l’origine, la date du lancement et l’existence de notre civilisation y sont gravées, à l’intention des destinataires éventuels qui intercepteraient la sonde en dehors du Système solaire, dans des milliers d’années.

planètes et satellites image


La navette spatiale : un transporteur dans l’espace

Contrairement aux fusées qui ne servent qu’une fois, la navette spatiale est le seul véhicule spatial dont les composantes sont réutilisées, hormis le réservoir externe. En près de 30 ans, elle a été lancée une centaine de fois et n’a connu que deux échecs (Challenger, en 1986, et Columbia, en 2003). La navette a notamment lancé les sondes Galileo, Magellan et Ulysses. Elle a également placé en orbite le fameux télescope spatial Hubble.

orbiteur image

navette spatiale au décollage image

télescope spatial Hubble image


Les sondes et les navettes nous font ainsi prendre la mesure, si cela est possible, de l’espace incommensurable de l’Univers…


Voir aussi :

Dans le dictionnaire visuel :

Dans les capsules encyclopédiques De Visu :

Dans le blogue ikonet :

Dans les jeux ikonet :