Explorez par thème

Testez vos conaissances

Jeux
Le sol

Six pieds sous terre, une vie qui grouille !

Le sol sur lequel nous marchons grouille de vie ! Il héberge des plantes, des champignons, des petits animaux fouisseurs comme les taupes et les vers de terre ainsi qu’une multitude de créatures microscopiques. Avec les champignons, ces micro-organismes décomposent les plantes et les animaux morts et les transforment en humus, un engrais naturel qui enrichit le sol. Des phénomènes naturels comme l’écoulement de l’eau et le vent effritent les rochers environnants, ajoutant au sol des petits cailloux et des minéraux. Enfin, le sol contient de l’eau et de l’air, essentiels à la bonne santé des organismes qui y vivent. Sans la présence d’un sol souple, humide et nourrissant, les végétaux ne pourraient pas pousser. Et sans végétation, notre atmosphère serait irrespirable puisque ce sont les plantes vertes qui libèrent dans l’air l’oxygène que nous respirons ! Bref, les continents seraient presque sans vie s’ils n’étaient pas partiellement recouverts d’un sol !


Racines d'arbre



Les couches du sol


La détérioration du sol

Il faut parfois plus d’un siècle aux facteurs naturels comme l’eau, le vent et l’activité des micro-organismes pour produire une couche de sol d’un seul centimètre d’épaisseur. Mais il suffit de quelques années de mauvaise utilisation par les humains pour qu’elle soit complètement détruite. De nombreux produits chimiques comme les pesticides et les déchets des industries nuisent aux organismes du sol. Le fait de cultiver la même plante année après année finit par épuiser le sol de ses minéraux essentiels. Couper tous les arbres d’une forêt est une autre pratique très dommageable pour le sol qui se voit privé des racines qui le retenaient. Devenu très fragile, le sol est alors facilement emporté par le vent ou la pluie. L’être humain a le pouvoir de préserver ou de détruire les sols de sa planète.

Le ver de terre, ou lombric, contribue énormément à la bonne santé du sol. Il creuse une multitude de tunnels à la vitesse de 30 cm/min. En plus de disperser les éléments nutritifs dans le sol, ces tunnels permettent à l’eau et à l’air de bien circuler. De plus, le lombric avale chaque jour trois fois son poids en terre. Il la digère et la rejette ensuite sous forme de déjections nourrissantes pour les plantes. Ainsi, à certains endroits, la surface du sol est principalement constituée d’excréments de vers !



Voir aussi :

Dans le Dictionnaire Visuel :

Dans les capsules encyclopédiques De Visu :

Dans le blogue ikonet :

Dans les jeux ikonet :